Hôpital d’Ebomè-Kribi: deux naissances de triplés enregistrées

Les six bébés nés le 22 avril dernier se portent bien, mais l’une des mamans est décédée.

Une joie de courte durée à l’hôpital d’Ebomè-Kribi. Les triplés de Barbara Evindi, nés le 22 avril 2018, ne connaîtront jamais leur mère. Celleci est décédée quelques heures après les avoir mis au monde. A la naissance, deux de ces triplés pesaient 2,4 kg et le troisième 2,2 kg. D’après les responsables de l’hôpital, la dame, âgée de 38 ans et qui etait à son neuvième accouchement, avait bien suivi ses visites prénatales.

Elle savait donc qu’elle attendait des triplets. La journée du 22 avril 2018 restera à jamais gravée dans les mémoires des responsables de l’Hôpital d’Ebomè. Ce jour-là, dans les registres de cet hôpital, on a marqué deux naissances de triplets.

La deuxième mère est Stella Ntoukem Tassong, originaire du Lebialem dans le Sud-Ouest. Elle est venue rendre visite à ses connaissances à Kribi, portant une grossesse de 32 semaines. Dans la nuit du 21 au 22 avril, les contractions commencent.

Ne pouvant plus rejoindre Douala où, dit-elle, se trouve son médecin, elle est conduite de toute urgence à l’Hôpital d’Ebomè. Par césarienne, ses triplets sont mis au monde. Ils pèsent l’un : 1,4 kg, l’autre : 1,450 kg et le plus gros : 1,5 kg.

En ce moment, le trio se trouve dans l’unique couveuse de l’hôpital et même du département de l’Océan. La dame est à son quatrième accouchement. Stella Ntoukem déclare avoir effectué une longue marche à pied le 20 avril dernier.

Et selon le médecin, c’est cette marche qui serait à l’origine de la naissance précoce de ses enfants. Jusqu’à présent, les six bébés se portent bien. Cependant, l’Hôpital d’Ebomè, une oeuvre espagnole, ainsi que les familles des nouveaunés, faute de moyens, tendent les mains aux âmes de bonne volonté

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie