Organisation des examens et concours: le travail en équipe recommandé

La conférence sectorielle des responsables des enseignements secondaires de la région du Centre s’est ouverte hier à Yaoundé.

C’est une rencontre traditionnelle qui réunit tous les acteurs de la chaîne éducative de la région du Centre, sans discrimination de l’ordre d’enseignement. Chaque veille d’examen, ces responsables s’asseyent pour faire le bilan de l’année qui s’achève et élaborer des stratégies pour le bon déroulement des examens et concours.

De manière générale, l’année scolaire 2017-2018 a été caractérisée par le respect des consignes données dont la maîtrise des effectifs n’est pas des moindres. L’intensification de la lutte contre la drogue en milieu scolaire a été un autre combat mené mais non encore totalement gagné. Les fichiers de l’ensemble du personnel éducatif de la région ont été mis à jour.

La lutte contre les établissements clandestins demeure aussi un défi qui s’ajoute à plusieurs autres dysfonctionnements : le retard dans la transmission des documents, le non reversement intégral par les établissements scolaires des quotes-parts exigibles, la gestion opaque des fonds APEE (association des parents d’élèves et enseignants), etc.

Sur le plan pédagogique, les conditions de travail restent approximatives avec l’insuffisance, voire l’absence des salles spécialisées.  Les bibliothèques, lieu de recherches personnelles et collectives sont mal fournies. S’agissant de l’organisation des examens proprement dits, il a été noté le non-respect des délais prescrits lors des inscriptions.

Anne Marie Francine Ndok, délégué régional des Enseignements secondaires pour le Centre qui a énuméré les bons et les mauvais points de l’année qui s’achève a regretté que les dysfonctionnements soulignés viennent saper les efforts effectués pour améliorer l’environnement scolaire. 

Partant sur la base de ce bilan, les travaux ouverts hier par Abondo Cyrille Yvan, secrétaire général de la Région devaient focaliser l’attention sur la recherche des voies et moyens pour sécuriser et assainir les centres et sous-centres d’examens.

Cela passe par une meilleure appropriation de la police des examens mais aussi le paiement intégral et à date des vacations. Au-dessus de tout, le travail en équipe recommandé, reste une des clés de succès de la gestion de ces examens.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie