Congo: 20 ans de prison pour le général Mokoko

Poursuivi pour atteinte à la sûreté intérieure, détention illégale d'armes et munitions de guerre, l’ancien chef d’état-major de l’armée congolaise a été condamné vendredi dernier par la cour criminelle de Brazzaville à 20 ans de prison ferme. Jean-Marie Michel Mokoko, arrivé troisième à la présidentielle de 2016 avec moins de 14% des suffrages, avait été arrêté trois mois seulement après ce scrutin et a choisi de garder silence devant la barre comme ligne de défense. Sept de ses co-accusés ont également été condamnés.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie