Jeux universitaires de Maroua: fin en apothéose

C’est sur une note de satisfaction que le Minesup a tiré les rideaux vendredi dernier sur les 21es jeux universitaires de Maroua ; c’était en présence de trois de ses collègues membres du gouvernement.

Read also : Vaccin Johnson & Johnson : plus de 300 000 doses réceptionnées

C’est l’université de Dschang qui abrite les 22es jeux universitaires en 2019. La révélation a été faite le 11 mai 2018 à Maroua par le Pr Jacques Fame Ndongo, ministre de l’Enseignement supérieur, chancelier des ordres académiques. C’était à l’occasion de la cérémonie solennelle de clôture de la 21es édition des jeux universitaires qui vient d’être organisée à Maroua.

Read also : Jeux olympiques Tokyo 2020 : le Cameroun prend ses marques à Hita

Jacques Fame Ndongo, a déclaré que ces jeux ont connu des résultats étincelants. « L’enjeu était immense, voire titanesque. Organiser les jeux universitaires à Maroua ; qui l’eût cru ? », s’est interrogé le Minesup. Un succès que le chancelier des ordres académiques a entièrement mis à l’actif du président de la République, celui-là qui a décidé que ces jeux se déroulent à Maroua dans cette université en chantier.

Read also : Tirage au sort de la CAN 2021 : inspection au Palais des Congrès

Il a saisi l’opportunité pour rassurer les populations sur le fait que les infrastructures sportives dont la construction a été ordonnée par le chef de l’Etat au sein du campus de Kongola-Djoulgouf-Kodek iront jusqu’à terme.

Read also : Rdpc : 23 militants graciés et réhabilités

« Paul Biya fait ce qu’il dit et il dit ce qu’il fait », a martelé Jacques Fame Ndongo qui avait à ses côtés les ministres Bidoung Mkpatt des Sports et de l’Education physique, par ailleurs vice-président du conseil fédéral de la fédération nationale des sports universitaires, Dr Taïga, ministre de l’Elevage, des pêches et des industries animales, et Yaouba Abdoulaye, ministre délégué auprès du Ministre des Finances.

Read also : Cameroun-Angola : le duel final

Le trophée général des jeux a été remporté par l’Institut national de la jeunesse et des sports avec une moisson de 25 médailles dont 15 en or, 4 en argent et 6 en bronze. Pour ce qui est des jeux paralympiques qui étaient cette année à la deuxième édition, ils ont été survolés par l’Institut Siantou de Yaoundé tandis que l’université de Yaoundé 1 s’arrogeait la première place dans la compétition entre les ‘’fans clubs’’.

Read also : CAN Total Energies 2021 : la CAF rassure

L’université de Douala, quant à elle s’est arrogée le premier prix du Genie et talent de l’étudiant camerounais (GETEC) dont l’enveloppe globale mise en jeu pour la seconde fois consécutive par le chef de l’Etat est de 25 millions de Fcfa. C’est aussi l’université de Douala qui a remporté le trophée du fair-play.

Read also : Lutte contre le chômage: Une nouvelle initiative voit le jour

Les jeux de Maroua ont permis de sélectionner les meilleurs athlètes qui vont représenter le Cameroun lors des compétitions interuniversitaires africaines auxquelles notre pays va prendre part au cours de cette année 2018.

Read also : Hémodialyse : la prise en charge a repris

L’université de N’Djamena et l’Ecole normale supérieure de Bongor au Tchad ont été ovationnées tout au long de la compétition pour leur participation ; ce qui a donné à ces 21es jeux universitaires, une coloration internationale. Le Minesup a salué le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord, président du comité local d’organisation des jeux universitaires de Maroua, pour son implication personnelle dans la réussite de ces jeux.

Read also : Exécution du budget d’investissement public : performance appréciable en 2020

« Vous êtes un modèle à suivre, vous êtes le modèle du dévouement et de l’abnégation », a martelé le ministre à l’endroit du gouverneur de la région de l’Extrême-Nord.

Read also : Fête nationale du 20 mai : communion spirituelle

Il a saisi l’opportunité de la fin de ces jeux universitaires pour remettre à titre symbolique les ordinateurs, don du chef de l’Etat, aux étudiants de l’université de Maroua et à ceux de l’université de Ngaoundéré, soit 100 bénéficiaires pour chacune de ces institutions.

Read also : Dépistage des voyageurs : soupçons de trafic des résultats

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category