Parlement panafricain: le projet de budget 2019 présenté

 Le président de l’institution parlementaire de l’Union africaine, Roger Nkodo Dang est revenu sur les activités des huit derniers mois alors que le budget a été proposé à près de 14 milliards de FCFA.

Il s’agissait de la première activité après l’élection du bureau définitif du Parlement panafricain (PAP) jeudi dernier pour les trois prochaines années. Un bureau qui sera une fois encore conduit par le Camerounais Roger Nkodo Dang. Une structure complètement modifiée où le plénipotentiaire camerounais est le seul rescapé de l’équipe sortante.

La présentation, par ses soins, du rapport d’activités du PAP pour la période octobre 2017 à mai 2018. Pourtant, à l’entame de cette séance plénière qui avait pour cadre l’hémicycle Idriss Ndélé Moussa de Midrand, et qui était dirigée, comme le stipule les dispositions du règlement intérieur, par le premier vice-président, le Tanzanien Stephen Julius Masele, le président du Parlement panafricain s’est voulu clair à l’endroit de ses collègues :

« Notre règlement intérieur est formel : le rapport d’activités est présenté par le président du Parlement panafricain devant la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine. Devant vous, il me revient de présenter un compte rendu des activités que nous avons menées durant la période prise en compte ».

Une précision qui avait toute sa place, au regard de l’intérêt suscité par ce document durant la campagne électorale et qui n’a pas pu être présenté avant cette échéance. Motif : avant sa présentation en plénière, il doit être adopté par le bureau.

Or à l’ouverture des travaux, seuls deux membres sur les cinq étaient présents. Mieux encore, pouvaient siéger au sein de cette instance. Les autres étant, soit absents ou alors attendant de prêter serment, après avoir vu leur mandat renouvelé dans leur pays, avant de se présenter à nouveau à l’élection, ou n’ayant simplement plus qualité pour siéger au sein du Parlement panafricain.

S’agissant de son budget 2019, dont l’adoption finale devrait intervenir au cours du prochain Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine, il a été arrêté à un montant de plus de 26,8 millions de dollars, soit près de 14 milliards de FCFA, contre près de 10 milliards de FCFA pour l’exercice en cours.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie