Partis politiques: nouvelle démonstration des femmes

 Dimanche dernier, neuf partis politiques ont pris part au défilé au Boulevard du 20 mai à Yaoundé, avec une participation massive des femmes dans les rangs des militants.

On en attendait neuf au Boulevard du 20 mai à Yaoundé. Tous les partis politiques représentés au Sénat et à l’Assemblée nationale ont participé au défilé dimanche dernier devant le président de la République, Paul Biya.

Le bal des partis politiques a été ouvert par l’Alliance nationale pour la démocratie et le progrès (Andp), suivie du Front pour le Salut national du Cameroun (Fsnc), du Mouvement démocratique pour la défense de la République (Mdr), du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), de l’Union démocratique du Cameroun (Udc), de l’Union des populations du Cameroun (Upc), de l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (Undp), du Social Democratic Front (Sdf) et du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc).

Premier fait saillant, la densité des femmes dans les rangs des militants. En ouvrant le bal, l’Andp qui compte un seul représentant au Parlement, a brillé par l’importance du nombre de militants, avec des femmes à l’ouverture et la clôture. La razzia féminine est venue du Rdpc avec ses militantes venues des sept sections OfRdpc du Mfoundi. Drapées aux couleurs du parti, toutes ont arboré par vague des chapeaux de couleur vert, rouge et jaune. En tête de file de chaque parti, ce sont encore des femmes qui tenaient le drapeau.

L’Udc s’est toutefois distinguée avec un handicapé moteur placé en deuxième position après le drapeau. Diversité également observée à l’Undp qui, en plus de mixer jeunes, femmes et hommes, a proposé un carré composé de militants exclusivement vêtus de tenues traditionnelles des dix régions du Cameroun.

Deux formations politiques ont toutefois adopté des postures hors du commun. Les militants du Mrc et du Sdf ont défilé les deux mains sur la tête, sans dire mot. Dans les rangs du Sdf, quelques défilants ont d’ailleurs ôté leurs chemises, restant torse nu avec des messages inscrits, en passant devant la tribune d’honneur.

Une démarche bravant ainsi une prescription de la commission du défilé civil des partis politiques qui indiquait qu’aucun slogan ne devait être exhibé par les partis politiques, hors mis les slogans officiels remis par ladite commission. Mais, le mouvement n’a pas été suivi de tous.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie