Coopération Cameroun-Unesco: cap sur l’éducation à la sexualité

Ce programme innovant au profit des jeunes, a été officiellement lancé le jeudi 17 mai dernier par le ministre de l’Education de base à Yaoundé.

Read also : CHAN 2020 : le Maroc dans l’histoire

Grossesses précoces et non désirées, infections sexuellement transmissibles, violences de genre en milieu scolaire. Ce sont autant de défis qui entravent les bons résultats à l’éducation dans notre société. Ce qui a poussé l’Organisation des Nations unies pour l’éducation et la science (Unesco) à mettre l’accélérateur sur ses programmes.

Read also : Accident de Santchou : deux ministres sur les lieux

« Nos droits, nos vies, notre avenir », c’est le slogan du programme O3, lancé jeudi dernier à Yaoundé, par le ministre Youssouf Hadidja Alim, présidente de la Commission nationale du Cameroun pour l’Unesco, en présence de Salah Khaled, représentant de l’Unesco et directeur du bureau régional multisectoriel de l’Unesco pour l’Afrique centrale. 

Read also : Rentrée du deuxième trimestre : ça repart

Inscrit dans la stratégie de l’éducation de la santé sexuelle en milieu jeune, le programme  O3 vise à booster les unités d’enseignements sur la santé sexuelle dans les établissements scolaires, afin de réduire de manière soutenue les infections sexuellement transmissibles et les grossesses précoces.

Read also : Développement de la sous-région : on reparle du financement des projets intégrateurs

S’étendant sur trois ans, il couvrira toute l’étendue du pays. Le Cameroun, bénéficie ainsi avec 30 autres pays de l’Afrique sub-saharienne d’un financement du gouvernement suédois, à travers l’agence suédoise de coopération internationale.

Read also : Loi de finances 2021 : de grandes innovations fiscalo-douanières

Le personnel enseignant, le personnel de la santé, et les jeunes vont travailler en coordination dans les milieux scolaires et extrascolaires pour la mise en œuvre dudit programme connu sous l’appellation d’éducation sexuelle intégrée.

Read also : Mise en place des exécutifs régionaux : le jour-j

A travers la promotion de la santé et du bien-être, les acteurs impliqués entendent atteindre une large cible : la couche jeune et les adolescents. Ceci en renforçant par la même occasion l’action du gouvernement camerounais afin d’atteindre la réalisation des objectifs du développement durable, relatifs à la santé et à l’éducation.

Read also :

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category