« La conception stratégique est essentielle dans la lutte»

 Colonel Ndougou Hypolithe Jean, Conseiller militaire auprès du Secrétaire exécutif de la CBLT.

Quel est le rôle joué par la composante conception stratégique dans le déploiement de la Force multinationale mixte ?

 Il y a lieu de relever d’emblée que le Secrétariat Exécutif de la CBLT a été établi comme Quartier général stratégique de la Mission de la Force multinationale mixte, le Secrétaire Exécutif faisant office de chef de mission. Globalement, le niveau stratégique assure la gestion de la Mission en étroite collaboration avec l’Union africaine et avec l’assistance permanente du Conseil des ministres de la Défense et du Comité des Chefs d’état-major des pays membres de la CBLT et du Bénin. C’est à ce niveau de responsabilité également que sont conçues et mises à jour la stratégie commune de lutte contre le groupe terroriste Boko Haram et le concept d’Opération (CONOPS) stratégique de la FMM. Enfin, le niveau stratégique agit comme représentant politique au sein de la Mission et à ce titre, il assure la coordination des activités politiques avec les pays affectés par Boko Haram et d’autres parties prenantes concernées, renforce la coopération politique et militaire entre ces pays et veille au renforcement des capacités opérationnelles de la FMM ainsi que de l’interopérabilité des unités, l’entente et la coopération mutuelles dans un environnement multinational.


Comment s’élabore cette conception stratégique dans le détail ?


Nous parlons beaucoup plus du niveau de responsabilité stratégique, les forces opérationnelles exerçant au niveau opérationnel. Le niveau stratégique consiste à : mener des études pour la mise en œuvre de la FMM, assurer la gestion en liaison avec les Etats membres, les partenaires stratégiques ou internationaux, rechercher toutes les formes de coopération avec les Etats membres et les organisations internationales au profit de la FMM. Il s’agit aussi d’exercer un plaidoyer vers des partenaires dans le sens de susciter leur adhésion à la cause de la CBLT en vue de la mise en œuvre la FMM. Enfin, il s’agit de faire en sorte que les différents partenaires soutiennent la Force  sur le plan logistique ou autre. Le niveau stratégique inclue également le suivi de l’exécution du mandat confié à la Force. Il y a aussi la gestion de la conception et de la reformulation des politiques ou de la stratégie permettant d’adresser effacement tout ce qui a trait à la paix et à la sécurité et surtout à la lutte contre Boko Haram. Sachant que cette lutte se situe au moins sur deux aspects : l’aspect militaire et l’aspect lié au développement économique et à la stabilisation des zones affectées par le terrorisme.

Qu’en est-il de la transition ente le volet stratégique et le volet opérationnel ?

D’emblée, on peut observer que conformément au deuxième volet du mandat de la CBLT qui concerne la préservation de la paix et de la sécurité dans le Bassin du Lac Tchad, la FMM est pour ainsi dire, le bras armé de la CBLT. Par rapport à l’architecture du commandement, la FMM est placée sous l’autorité politique de la Commission, selon la volonté clairement exprimée par les Chefs d’Etat lors  du Sommet extraordinaire  du 11 juin 2015 à Abuja. Bien entendu, il revient à chaque Etat membre d’assurer le soutien de ses troupes, en termes de mobilisation, d’équipement ou d’alimentation. a cela peut s’ajouter le soutien additionnel des partenaires stratégiques et de la communauté internationale en général à travers l’Union Africaine  qui est liée à la CBLT par un mémorandum d’entente. En clair, les activités menées par la CBLT et la FMM ne sauraient être en opposition. Bien au contraire, elles s’inscrivent dans une synergie d’actions complémentaires.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie