Musées: le challenge du numérique

L’arrimage de ces institutions aux TIC a été évoqué au cours de la commémoration de ladite journée le 25 mai dernier à Yaoundé.

Read also : Renouvellement des organes de base du RDPC : ça démarre le 7 août

Les musées sont à l’honneur. Pour la préservation, la protection et la sauvegarde du patrimoine culturel, le Cameroun s’est joint à la communauté internationale afin de commémorer la Journée internationale des musées le 25 mai dernier. Lieu symbolique et mythique, le Musée national, emblème de la mémoire collective de la nation, a servi naturellement de cadre à cette journée à Yaoundé.

Read also : Vaccin Johnson & Johnson : plus de 300 000 doses réceptionnées

C’était sous l’égide du secrétaire général du ministère des Arts et de la Culture (MINAC), Mouhtar Ousmane Mey, autour du thème : « Musées hyper connectés : Nouvelles approches, nouveaux publics ».

Read also : Jeux olympiques Tokyo 2020 : le Cameroun prend ses marques à Hita

D’entrée de jeu,  le secrétaire général du ministère des Arts et de la Culture a fait savoir que ce thème est une interpellation aux institutions muséales à s’arrimer aux nouvelles technologies de l’information et de la communication dans un contexte mondial où les frontières entre les nations sont minimes.

Read also : Tirage au sort de la CAN 2021 : inspection au Palais des Congrès

A cette occasion, il a été demandé aux musées de s’adapter aux multiples canaux de communication qui existent actuellement tels que des discussions face-to-face, les courriers Internet, Facebook, Twitter, WhatsApp, etc. « Dans ce monde interconnecté, les musées ne doivent pas être à la traîne parce que les réseaux sociaux présentent de nombreux avantages.

Read also : Rdpc : 23 militants graciés et réhabilités

Ils sont rapides et sûrs, mais aussi efficaces. Il est de ce fait impossible d’avoir une meilleure compréhension du rôle des musées sans tenir compte des multiples connexions qu’ils établissent. Ceci dans la mesure où ils constituent une partie intégrante des communautés légales de leur paysage culturel et de leur environnement naturel », a souligné Mouhtar Ousmane Mey.

Read also : Cameroun-Angola : le duel final

Satisfait, le SG du MINAC a relevé que le Musée national s’est inscrit dans cette dynamique depuis novembre 2016 avec la création de son compte Facebook et du forum des médiateurs culturels, ainsi qu’avec la création de son site web.

Read also : CAN Total Energies 2021 : la CAF rassure

Cette journée, qui vise en outre à sensibiliser le public sur le rôle des musées dans le développement de la société, offre une rencontre entre les professionnels du musée dans le but d’échanger sur les défis auxquels ils sont confrontés au quotidien dans un monde toujours en mutation.

Read also : Lutte contre le chômage: Une nouvelle initiative voit le jour

Occasion aussi de réfléchir sur les musées du Cameroun en général et du musée national en particulier. Une incarnation de l’identité culturelle nationale. Car, «  c’est ici que partout ailleurs, peut être consolidé l’identité culturelle du Cameroun.

Read also : Hémodialyse : la prise en charge a repris

C’est ici bien plus qu’ailleurs que notre unité nationale peut être exprimée et vécue. C’est dans le musée national que le concept d’intégration nationale et du multiculturalisme est mieux connu », a conclu Mouhtar Ousmane Mey.

Read also : Exécution du budget d’investissement public : performance appréciable en 2020

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category