La troisième étape annulée

 La forte pluie qui s’est abattue hier sur Douala n’aura pas permis au critérium d’arriver à son terme.

Les critériums ont la particularité d’avoir généralement des arrivées au sprint. De grands bouleversements, on ne s’y attendait résolument pas. Tout comme personne n’avait vu venir cet invitée surprise lors de la 3e étape. La pluie, qui a gagné en intensité tout au long de l’exercice de routine.

Celui-ci a consisté pour les coureurs du peloton à faire quinze tours complets d’un circuit fermé dont le départ et l’arrivée était fixé au lieudit Snec Ndokoti. Face à l’intransigeance de la nature, les premiers dégâts se font fait sentir dans le peloton. La furie du ciel aura entraîné la chute de plusieurs coureurs rwandais. Idem pour Damien Tekou, le capitaine de l’équipe nationale du Cameroun.

Près d’une trentaine de crevaisons ont été recensées. Une situation qui va entraîner la suspension de la course par Jean Pierre Coppenolle, le commissaire de l’Union cycliste internationale (Uci), au moment où les coureurs amorçaient le 10e tour.

Une interruption d’une heure qui était conditionnée par l’arrêt de la pluie et l’assèchement de la chaussée. Un nouveau départ devait être effectué afin de permettre à l’ensemble du peloton de terminer les cinq tours restants. À l’expiration du délai, la pluie joue les prolongations.

De commun accord, Honoré Yossi, le président de la Fédération camerounaise de cyclisme et par ailleurs directeur de la compétition, et le commissaire de l’Uci annoncent l’annulation de la troisième étape pour cause de pluie. Une décision qui n’a aucune incidence sur le classement général.

Au départ de la quatrième étape qui déplace la caravane de Douala pour Limbé, Noël Richet reste en jaune. Il reste talonné par Ngeh Martin de l’équipe nationale du Cameroun (à 8 secondes) et du Slovaque Martin Mahdar (à 9 secondes).

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie