Martin Haring au sprint

 Le coureur slovaque a remporté hier la quatrième étape Douala-Limbé. Noël Richet conserve le maillot jaune.

Après les frustrations de la troisième étape, la caravane du Tour a repris la route pour Limbé. 85,5 km de bitume avalés sous une météo clémente. Une étape avec un profil plat dans son ensemble, excepté au niveau de la côte de Mutengene. Un véritable traquenard. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la principale difficulté du jour aura provoqué la cassure du peloton.

Groupé depuis le kilomètre zéro, il va voler en éclat sous l’impulsion des coureurs rwandais. Très vite, une dizaine de coureurs sont lâchés. Deux pelotons sont immédiatement constitués. Celui comptant le maillot jaune mène les débats. Il se compose de 17 coureurs parmi lesquels cinq Rwandais. Damien Tekou, Artuce Tella et Clovis Kamzong Abossolo sont les trois Camerounais qui prétendent à la victoire finale. 

A 20 bornes de l’arrivée, il règne une ambiance de far west dans le groupe des 17. Un climat de suspicion symbolisé par de multiples attaques, immédiatement annihilées par le reste des troupes. Clovis Kamzong Abossolo, deuxième Camerounais au classement général au départ, s’y est prêté peu avant les dix derniers kilomètres, sans succès.

Noël Richet, sans ses lieutenants, défend jalousement sa tunique jaune. Toutes les tentatives de désertion anéanties, l’arrivée va se disputer au sprint. Et dans ce défi de vitesse, le Slovaque Martin Haring va se montrer le plus rapide sur la ligne d’arrivée matérialisée à l’entrée de l’Hôtel Semme Beach.

Le coureur slovaque de Dukla Banska Bystrica devance Patrick Byukusenge du Rwanda et Radoslav Konstantinov de Martigues Sport Cyclisme. Ce jour, l’ensemble du peloton profite de l’unique journée de repos du Tour. Une trêve pour les organismes avant d’attaquer les hauteurs de la région de l’Ouest.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie