Extrême-Nord: plus de 27 tonnes de tramadol saisies

Cette moisson des éléments de la douane a été présentée le 23 mai dernier à Fotokol.

L’esplanade de la sous-préfecture de Fotokol dans l’Extrême-Nord a servi de cadre à la présentation d’un important stock de produits psychotropes saisis par la douane locale.

Il s’agit de 27 tonnes de tramadol saisies en l’espace de deux mois dans cette localité frontalière de la ville de Gambaru au Nigeria.

Un exploit réalisé avec la collaboration des populations de Fotokol. Sur la base des renseignements, les gabelous en service dans cette localité sont descendus à Gardoumba, un quartier de Fotokol. C’était le 10 mai 2018 aux environs de 16h. Ils avaient à leur tête l’adjudant Dieudonné Yanné, chef de la brigade commerciale des douanes.

Dans une concession abandonnée depuis 2014, ils ont découvert 12 colis soigneusement conditionnés et dissimulés. Le butin a tout de suite été transporté à la sous-préfecture de Fotokol. Sur l’emballage, les malfrats ont estampillé « tomates en fruit’ ».

Le colis étant finalement sans propriétaire, Mamoudou, le sous-préfet de Fotokol a ordonné de l’ouvrir. C’est là qu’on se rend compte qu’il s’agit plutôt de 200 paquets de tramadol d’origine indienne. Dans les détails, il s’agit de 2 400 000 comprimés. Des produits d’une valeur de 360 millions de Fca, a-t-on appris.

le 12 avril dernier, la brigade commerciale du bureau principal à hors classe des douanes de Fotokol avait aussi saisi environ 50 kg de tramadol. Il convient de souligner que depuis le desserrement des frontières nigérianes, Fotokol se démarque de plus en plus comme la principale porte d’entrée des produits prohibés provenant de ce pays.

Le 23 octobre 2017, 15 tonnes de tramadol de contrebande d’une valeur de plus de 192 millions de F y avaient été saisies par les gabelous.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie