Burkina Faso: des recruteurs de terroristes démasqués

Son but était d’enrôler de nombreux jeunes pour des camps d’entraînement à l’étranger afin de revenir au pays semer le chaos. 

La chasse à l’homme lancée par les autorités burkinabè au lendemain de la découverte d’un complot visant à renverser le régime du président Roch Marc Christian Kabore porte déjà ses fruits. Les unités d’intervention de la police viennent de démanteler un vaste réseau de recrutement de terroristes basé au Burkina Faso.  Au cours de cette opération, un assaillant a été abattu. De l’avis du directeur général de la police nationale, cette moisson est le résultat d’une parfaite collaboration avec les populations qui a permis de remonter la filière. «Les populations de Yagma nous ont fait comprendre qu’il y a des tentatives de recrutements de jeunes pour aller se faire former au-delà de nos frontières. Ces recrutements avaient pour but de faire des formations pour revenir s’en prendre à nos forces de défense et de sécurité. Nous avons donc essayé de suivre les traces et de pouvoir remonter l’information afin de pouvoir mettre la main sur ceux qui viennent effectuer ces recrutements. Ce qui nous a donc conduit à plusieurs domiciles et nous avons débusqué le lièvre que nous avons poursuivi jusque-là. Nos hommes ont essuyé des tirs, mais ont riposté», a déclaré Lazare Tarpaga.
La Brigade anti-criminalité et l’Unité d’intervention polyvalente de la police nationale qui étaient à la manœuvre ont, par la même occasion, procédée à des interpellations et à une importante saisie de matériel de combat. Le procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Ouagadougou, Maiza Sérémé, a qualifié ces actes de «terroristes» punis par la loi. 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie