Douala: le Minfi dans ses services déconcentrés

Louis-Paul Motaze était dans différents démembrements de la douane et dans d’autres structures partenaires lundi 28 mai.

Moment fort de la visite du ministre des Finances, Louis-Paul Motaze, dans ses services déconcentrés à Douala ce 28 mai, la signature entre les directeurs généraux des Douanes et du Port autonome de Douala (Pad), Fongod Edwin Nuvaga et Cyrus Ngo’o, de l’accord conjoint de création d’un comité permanent de concertation.

Cette entité qui a vu le jour en présence de deux membres du gouvernement, Jean-Ernest Massena Ngalle Bibehe des Transports, et le Minfi, Louis-Paul Motaze, a pour mission d’évaluer l’impact sur le commerce extérieur pré et post dédouanement, des problèmes liés aux infrastructures et superstructures ainsi que ceux inhérents aux procédures et à l’organisation du travail des intervenants portuaires.

Lors des deux réunions préparatoires à la mise sur pied de ce comité en novembre 2017 et avril 2018, des recommandations avaient été faites. Notamment, l’implication du Pad dans les ventes aux enchères publiques, la rationalisation des contrôles pour garantir la célérité des enlèvements, l’aménagement de la base logistique de transit des marchandises, le lancement des initiatives visant l’échange numérique des données etc.

Pour le Minfi, les hommes d’affaires n’aiment pas trop gérer les problèmes administratifs. Ce sont des opérateurs économiques qui ont contracté des crédits, qui voudraient voir leurs affaires se réaliser. Il serait dommage que le Port, lieu de passage, devienne un lieu de stockage.

La douane et le port jouent un rôle important pour la facilitation des opérations. « Nous sommes satisfaits de voir que les deux structures ont décidé de travailler en synergie pour la fluidité du passage des marchandises », a-t-il affirmé.

Louis-Paul Motaze s’est ensuite rendu à la division de l’informatique de la douane, où il a apprécié l’état d’avancement des travaux de migration de Sydonia ++ vers l’application Camcis (Cameroon Customs Information System), qui vise la modernisation de la douane et l’accroissement de la dématérialisation des procédures du commerce extérieur.

Puis le cap sera mis sur les unités douanières logées au Guichet unique, aux secteurs de douane Littoral I et II, avant la séance de travail à l’ancienne direction des Douanes.

Entre autres choses, des doléances ont été présentées au Minfi : besoin de formations spécifiques, d’amélioration des conditions de travail, paiement des primes. Elles ont trouvé un écho favorable auprès du ministre des Finances, qui a promis de s’y pencher.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie