Rencontres familiales du Haut-Nyong: les premières actions évaluées

 Le ministre Joseph LE a fait le point samedi dernier à Bagofit, avec les 78 points focaux du département.

Le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, Joseph LE, a institué les rencontres familiales du Haut-Nyong. Il s'était rendu pour ce faire, du 13 avril au 5 mai dernier, dans l'ensemble des quatorze unités administratives que compte ce département de la région de l'Est.

Ces moments privilégiés avec les siens lui ont permis d'enregistrer les problèmes et les doléances des populations à la base. Et 78 points focaux ont été, dans la foulée, désignés, pour enregistrer et faire remonter les problèmes.

Ceci, dans l'optique d'y apporter les solutions autant que possible par l'élite et ou de les porter à qui de droit. En toile de fonds aussi, resserrer les liens fraternels entre les enfants du même département, appelés à regarder dans la même direction.

Un mois après, place à la première évaluation. Un exercice fait samedi dernier à Bagofit, près d'Abong-Mbang, en présence de 78 points focaux, sous la houlette du ministre Joseph LE. A cette occasion, la matrice de suivi desdites doléances formulées à été présentée. Il s'agit des doléances classées par secteur,et par ordre prioritaire.

On y retrouve en bonne place l'éducation, la santé, les voies de communication, l’agriculture, la foresterie, l’emploi, la formation professionnelle, l’urbanisme, les commodités urbaines, les actions sociales... Des correspondances précises sur les problèmes urgents ont été déjà adressées à qui de droit, a-t-on appris lors des travaux.

D'autres problèmes, notamment dans le secteur éducation, ont trouvé un début de solution, avec le recrutement et l'affectation des enseignants contractualisés dans certaines écoles, la semaine dernière. Joseph LE a demandé à ses frères de se donner les mains pour des cas qui relèvent de leurs compétences.

Il a ainsi suggéré par exemple pour le cas du lycée technique de Lomié, qui manque d'ateliers pour les travaux pratiques, de réunir les petits moyens pour les équiper. De telle sorte que d'ici la rentrée scolaire prochaine tout soit prêt.

Au demeurant, la matrice des doléances adoptée se veut essentiellement dynamique. Elle sera actualisée au point qu'aucune localité du Haut Nyong ne sera lésée dans cet élan du développement voulu par tous. Le suivi sera assuré de sorte que cette volonté de mutualisation d'énergie et de moyens soit ressentie sur le vécu des populations.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie