Art culinaire: saveurs camerounaises à Washington

Les chefs cuisiniers Emile Engoulou et Eric Medjo ont exposé des mets alléchants pour le palais de leurs convives en présence de l’ambassadeur Henri Etoundi Essomba en mai dernier.

Deux chefs camerounais au pays de l’Oncle Sam. Emile Engoulou et Eric Medjo, chefs cuisiniers ont exposé les saveurs camerounaises du 17 au 24 mai à Washington. Ceci grâce à l’entregent du ministre d’Etat, ministre du Tourisme et des Loisirs (Mintoul), Bello Bouba Maïgari. En guise de mise en bouche, les chefs cuisiniers des 80 ambassades de la capitale ont pris part au concours dénommé « Embassy Chef Challenge.»

 Organisé depuis 10 ans, le Cameroun a participé pour la première fois à ce grand défi cette année au Ronald Reagan International Trade Center. Une occasion pour les Américains de goûter à l’art culinaire camerounais.

« Nous avons eu à présenter un buffet sur la diversité de la cuisine camerounaise dans toute son étendue. On leur a, entre autres, proposé du poulet braisé au ndjansang, les canapés  Ndolè-Miondo et Nnam Ngon-Ebobolo, le Eru et le Kanda, le Mbongo tsobi, de la crème de patate douce au chocolat noir intense », a confié Emile Engoulou.

Des délices arrosés de vin de palme, de rhum de cacao et de thés du Cameroun. Ces mets ont été également dégustés dans un hôtel américain lors de la soirée du 20 mai. « A cette occasion, nous leur avons imposé la « camerounité » du menu qu’ils ont apprécié au regard des plats qui ont été vidés. A en croire les gourmets et les maîtres, les saveurs camerounaises ont fait sensation ».

 « C’est la première fois que nous participions à ce concours. Nous sommes allés à l’aveuglette. Ceci nous a permis de connaître l’état d’esprit du concours qui est une vraie bataille diplomatique. Mais nous sommes satisfaits de ce que notre stand ait été le plus populaire », a relevé le chef.

Lors de la Cameroon Food Day, le 23 mai, la commune de Washington s’est imprégnée de la diversité de la cuisine camerounaise dans une étendue assez large. « Nous avons appris aux jeunes américains de la Stanton Primary School à manger camerounais au petit déjeuner, au déjeuner et au dîner. Nous leur avons proposé 150 000 repas », a conclu Emile Engoulou.

Des prouesses qui ont été possibles grâce à la formation de trois semaines du 24 mars au 10 avril 2018 des chefs américains par le chef Emile Engoulou. Une mise en forme qui a contribué à la production des divers menus.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie