«Il faut accélérer le rythme des travaux»

  Jean Claude Mbwentchou,  Ministre de l’Habitat et du Développement urbain.

Quelles leçons tirez-vous après cette visite des chantiers ?

Sur hautes instructions du Premier ministre chef du gouvernement, nous sommes descendus à l’Ouest pour une visite des chantiers de la CAN 2019, du Plan d’urgence triennal (Planut) et du Contrat désendettement développement (C2D). Nous avons commencé mercredi par Bangangté où nous avons visité les voies d’accès au stade municipal. Les travaux sont effectués à peu près à 30%. Nous avons instruit l’entreprise de tout faire pouvoir rattraper les délais et nous verrons avec elle les blocages qui ralentissent les travaux. A Bangou, les travaux d’accès au complexe hôtelier qui va accueillir les équipes et les officiels lors de la CAN avancent à un rythme très lent. Nous avons relevé qu’il fallait accélérer le rythme des travaux. A Bandjoun, les travaux de l’accès au stade municipal sont appréciables (30%) et les délais ne sont pas longs. Nous avons aussi visité la voie de contournement qui partira de Bandjoun (carrefour Tobeu) pour atteindre le stade Omnisports de Bafoussam à Kouekong. Les travaux sont à la phase de terrassement des deux premiers kilomètres. Nous avons demandé à l’entreprise qui est déjà bien installée de mettre les bouchées doubles en augmentant le nombre d’engins, d’ouvriers et de personnels.

Quel message à ceux qui posent le problème des emprises sur les différents chantiers ?

Les populations de l’Ouest sont très coopératives. Partout où nous sommes passés, les populations approuvent, applaudissent, et nous ont même demandé de remercier le chef de l’Etat pour tous les travaux qui sont en train d’être faits. Les travaux ne sont pas exécutés à 50%, mais ces populations adhèrent à 100%. Nous avons plutôt un problème d’expertise des états d’expropriations. Nous avons instruit les autorités pour que les états d’expropriation se fassent très rapidement et qu’on nous les fasse parvenir au plus vite. Le chef du gouvernement a donné des instructions pour que ça se passe d’une manière très urgente. C’est une procédure d’urgence qui est appliquée pour les indemnisations. Nous allons nous y mettre avec célérité. Plusieurs citoyens ont accepté qu’on détruise leurs biens en attendant que ces états soient même finalisés. Ce qui est un très bon signe. Nous avons remercié et félicité ces vaillantes populations pour le doigté dont elles font montre.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie