Bafoussam: prières pour la paix au Cameroun

Le secrétaire général adjoint des Services du Premier ministre, Pascal Nguihé Kanté a remis le 1er juin dernier, un don à la communauté musulmane qui prie pour la paix et l’émergence.

Read also : CHAN 2020 : le Maroc dans l’histoire

La prière du vendredi 1er juin 2018 a été spéciale pour la communauté musulmane des deux mosquées centrales de Bafoussam, à l’occasion de la visite du secrétaire général adjoint des Services du Premier ministre (SGA/PM), Pascal Nguihé Kanté.

Read also : Accident de Santchou : deux ministres sur les lieux

Dans ses bagages, ce dernier a remis à la communauté musulmane, un don évalué à près de 3 millions de F et composé de sacs de sel, de riz, du sucre, de l’huile végétale et d’autres produits de première nécessité. A travers ce geste et sa présence, l’hôte du jour est venu, soutenir, encourager les musulmans en pleine période de jeûne du Ramadan.

Read also : Rentrée du deuxième trimestre : ça repart

« De 6h à 18h, vous faites des privations, vous priez pour la paix et le progrès du Cameroun, ainsi que pour la santé de ses dirigeants avec en tête le président Paul Biya. Recevez pour cela, tout notre soutien ». Le SGA/PM a rappelé que c’est uniquement dans la paix consolidée, qu’un pays comme le Cameroun peut œuvrer à son développement, à son émergence.

Read also : Développement de la sous-région : on reparle du financement des projets intégrateurs

A la première escale, Ahmed Jouned Nouroudine Sine, Imam de la mosquée centrale n°2 de Bafoussam va apprécier cette visite en rappelant que « le musulman, comme toute personne pendant les moments difficiles, a besoin d’être assisté. « Nous remercions le ministre Pascal Nguihé Kanté, et à travers lui, tout le gouvernement camerounais ».

Read also : Loi de finances 2021 : de grandes innovations fiscalo-douanières

Un message repris à la seconde escale qui s’est déroulée à la mosquée centrale n°1 de Bafoussam. L’Imam Arouna Abdoulaye a mis l’accent en outre, sur le vivre ensemble. « Les communautés musulmanes d’ici viennent du grand nord, du Noun, du Nord-ouest, du Sud-ouest, bref de tout le Cameroun et de plusieurs autres pays.

Read also : Mise en place des exécutifs régionaux : le jour-j

Elles vivent et mènent leurs activités dans la paix à Bafoussam, et souhaitent que ce soit pareil partout au Cameroun ».

Read also :

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category