Soudan: l’ONU va dégraisser au Darfour

 L’Organisation des Nations unies envisage de réduire de moitié le nombre de Casques bleus en mission dans ce pays.

Read also : Ciment : le sac à 4.600 F

La Mission des Nations unies au Darfour (MINUAD) connaîtra dans les prochains mois une réduction de ses effectifs. L’annonce est du secrétaire général adjoint de l’Organisation des Nations unies (ONU) pour les opérations de paix.

Read also : Renouvellement des organes de base du RDPC : ça démarre le 7 août

Jean-Pierre Lacroix souligne que les 8 700 Casques bleus stationnés au Darfour verront bientôt leur nombre diminuer de moitié. Cette sortie de M. Lacroix part du constat selon lequel la situation sur le terrain est relativement stable.

Read also : Vaccin Johnson & Johnson : plus de 300 000 doses réceptionnées

Ceux des Casques bleus qui resteront au Soudan seront mobilisés dans la région montagneuse du Jebel Marra où les affrontements font rage entre forces gouvernementales et groupes rebelles. Mais,  décision de l’ONU est loin de faire  l’unanimité.

Read also : Jeux olympiques Tokyo 2020 : le Cameroun prend ses marques à Hita

Pour Ahmed Adam, chercheur soudanais en service à l’université de Londres,  «depuis mars jusqu’à aujourd’hui, il y a régulièrement des attaques contre les civils. Cette réduction d’effectifs ne correspond à aucune réalité sur le terrain.

Read also : Tirage au sort de la CAN 2021 : inspection au Palais des Congrès

La motivation est purement politique et financière. Politique parce que Khartoum met une importante pression sur la communauté internationale, lui faisant croire que le conflit est fini. Mais ce n’est pas vrai. Il n’y a pas de réelle stabilité».

Read also : Rdpc : 23 militants graciés et réhabilités

«Les États-Unis veulent réduire le coût des opérations de maintien de la paix, et cela va affecter de nombreuses missions autour du monde», poursuit l’universitaire qui pense que cette réduction «va également envoyer un mauvais signal à la population du Darfour et encourager les milices progouvernementales».

Read also : Cameroun-Angola : le duel final

Cette décision de diminuer le nombre de Casques bleus intervient au moment où Khartoum réclame une levée de l’embargo sur les armes et une levée des sanctions individuelles contre certains membres de l’armée.

Read also : CAN Total Energies 2021 : la CAF rassure

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category