Dédicace: les changements climatiques vus par Kede

 La question et la riposte des pouvoirs publics camerounais sont au centre de l’ouvrage présenté récemment au public.

Read also : Elite One: Retrouvailles Canon -Tonnerre

Le changement climatique préoccupe au regard des dégâts que le phénomène engendre. C’est sans doute pour cette raison que la dédicace de l’ouvrage « La gouvernance climatique au Cameroun » a draîné bon nombre d’intellectuels et étudiants intéressés par la question, samedi dernier au siège des éditions l’Harmattan à Yaoundé.

Read also : Formations dispensées à l’étranger; 17 faux diplômes, 23 rejets

La maison d’édition a de la plus belle des manières présenté l’œuvre du jeune doctorant en Sciences politiques à l’Université de Yaoundé II, Eugène Yves Kede.

Read also : Campagne cacaoculture 2020-2022: 4 millions de plants disponibles

Spécialiste des politiques publiques de l’environnement, du développement durable et des questions de sécurité, l’auteur n’a pas fait la fine bouche en interrogeant le gouvernement sur les catastrophes naturelles observées dans les pays développés qui ont les moyens de contrecarrer ou de prévenir certains affres.

Read also : Council Police: Decentralisation Minister Puts Order

Qu’adviendra-t-il du Cameroun si jamais il est attaqué par de violents vents comme Katrina, Comment les politiques publiques de lutte  contre le changement climatique sont-elles élaborées au Cameroun ?

Read also : Vaccin contre le Covid-19: Les éclairages du gouvernement

Le constat de l’auteur est clair : « d’une façon générale, le climat n’est pas totalement maîtrisable. Les politiques publiques de lutte contre le changement climatique sont le résultat à la fois des compétitions et de coopérations entre acteurs gouvernementaux, non gouvernementaux, transnationaux, les partenaires techniques et financiers de l’Etat».

Read also : Lionnes indomptables: Les leçons d’une élimination

Les politiques y relatives sont le résultat de ce marchandage climatique qui produit finalement l’action de l’Etat en matière de lutte contre le changement climatique.

Read also : Chemin de fer: Il est urgent de sécuriser

L’auteur relève par ailleurs que le Cameroun se trouvant en Afrique centrale, cette partie du continent africain est moins équipée en matière de surveillance climatique. On ne peut pas parler de changement climatique sans données climatiques.

Read also : Délinquance en milieu scolaire: Des solutions en débat

Parce qu’il s’agit de mettre en place  des dispositifs qui permettent de récolter des données et de donner un point de vue argumentaire, appuyé sur des faits concrets, sur cette question. Or le gros défi à relever  c’est de pouvoir produire ses propres données parce que celles des autres ne reflètent pas toujours la réalité.

Read also : Ouverture démocratique: 30 ans de multipartisme

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category