Présidentielle 2018: Paul Biya, candidat des lamibé du Nord

Ils l’ont déclaré dimanche dernier à Garoua, à l’issue d’une rencontre avec le Minat, Paul Atanga Nji.

Arrivé à Garoua dimanche dernier dans le cadre de sa visite de travail dans le cheflieu de la région du Nord, le ministre de l’Administration territoriale (Minat), Paul Atanga Nji, a reçu ce même jour dans les services du gouverneur, des élus locaux du RDPC et de quelques partis politiques alliés, des leaders religieux (catholiques, musulmans, protestants), et une délégation de chefs traditionnels de cette région.

Il a ensuite présidé une réunion d’évaluation de la situation sécuritaire avec les autorités administratives locales, les officiers généraux et les autres responsables des forces de maintien de l’ordre encadrés par le gouverneur Jean Abaté Edi’i.

A l’issue de la rencontre entre les dépositaires du pouvoir ancestral et leur tutelle, le lamido de Demsa et porte-parole des lamibé de la région du Nord-Cameroun, Aboubakar Moustapha, a renouvelé face à la presse l’engagement de ses pairs à soutenir le « lamido des lamibé », à savoir le chef de l’Etat Paul Biya, lors de l’élection présidentielle du 7 octobre 2018. Sur les motivations de ce plébiscite annoncé par les gardiens de la tradition, il a déclaré que le président- candidat représente la sagesse.

« Il a construit beaucoup de choses au Cameroun et a accordé des avantages aux chefs traditionnels après avoir reconnu leur pouvoir. Donc, nous ne faisons que lui renvoyer l’ascenseur », a-t-il expliqué.

S’exprimant à son tour sur la réunion d’évaluation de la situation sécuritaire qui s’est tenue à huis clos, Paul Atanga Nji a déclaré que c’est le chef de l’Etat, chef des armées, qui l’a instruit de venir tenir cette réunion à Garoua, car il est question de connaître la situation de la région avant, pendant et après le scrutin présidentiel attendu.

A cette occasion, a-t-il poursuivi, il a transmis le message d’encouragement du président de la République au gouverneur, préfets et souspréfets pour le bon travail d’encadrement qu’ils font afin de maintenir cette région dans la paix. Le chef des armées, a-t-il ajouté, l’a aussi chargé de transmettre au commandement militaire de la région et aux autres responsables des forces de défense et de sécurité, ses félicitations pour leur efficacité et leur professionnalisme.

« La région du Nord est calme et les forces de défense et de sécurité doivent davantage rester vigilantes pour un bon déroulement de l’élection présidentielle », a conclu le Minat sur ce point.

Evoquant l’organisation du scrutin, Paul Atanga Nji a demandé à tous ces responsables d’encadre Elecam, l’organisme indépendant chargé d’organiser les élections au Cameroun. « Mais, vous savez que les bureaux de vote, le matériel électoral ainsi que les électeurs doivent être protégés », a précisé le Minat, l’enjeu étant, selon lui, d’oeuvrer pour que la prochaine présidentielle se déroule dans le calme et la sérénité.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie