Le Pr Mbopi-Kéou honoré pour sa contribution à la luytte contre le sida

L’enseignant de microbiologie médicale a été honoré en compagnie d’autres pionniers œuvrant dans le combat contre la pandémie du siècle.

Les membres de l’International Association of Providers of AIDS Care (IAPAC) étaient réunis le 13 octobre 2016 dernier à Genève en Suisse. C’était dans le cadre des célébrations marquant le 30e anniversaire de l’institution qui œuvre pour éradiquer la pandémie du siècle partout dans le monde. Occasion donc d’honorer des pionniers, leaders et autres personnalités ayant apporté des réponses efficientes dans cette bataille. Notamment en influençant les missions, la vision et les programmes de l’IAPAC au cours de ses trois décennies d’histoire. Au rang des 150 personnalités célébrées dont les Pr Jonathan Mann de regrettée mémoire, l’ambassadeur Deborah Birx, Michel Sidibé, directeur exécutif de l’Onu sida, figure le Camerounais François-Xavier Mbopi-Kéou.
Professeur titulaire des universités en microbiologie médicale, virologue de renommée internationale, le Pr Mbopi-Kéou est notamment reconnu pour avoir rendu opérationnelles les unités mobiles de dépistage gratuit et anonyme du Hiv/ Sida dans le pays. « Nous les devons au Pr Michel Kazatchkine, alors directeur exécutif du Fonds mondial contre le Sida, la tuberculose et le paludisme, à qui je tiens à rendre un hommage particulier. Alors que les campagnes de dépistage du Hiv avaient du mal à rencontrer l’adhésion des populations à cause de la stigmatisation et que, par conséquent, de nombreuses personnes infectées échappaient aux circuits de prise en charge de la maladie, le gouvernement camerounais a pu bénéficier d’un financement qui a permis l’acquisition d’unités mobiles », explique le Pr F-X Mbopi-Kéou. 
Fier d’avoir contribué, avec d’autres, à apporter des éléments de réponse face à une pandémie  qui fait encore des ravages dans de nombreux pays, il voudrait qu’au-delà de sa modeste personne, l’honneur qui lui a été ainsi fait, de même que les précédentes récompenses internationales reçues, suscitent l’émulation de la jeunesse camerounaise et africaine, parfois en quête de repères. « Il y a des valeurs qu’il faut défendre, celles du travail bien fait notamment, du mérite et de charité envers le prochain. Les jeunes doivent savoir qu’o...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category