Art cinématographique et Sciences humaines: priorité à la professionnalisation

Les séries Art cinématographique et Sciences humaines proposent des disciplines qui posent les bases du processus de spécialisation des apprenants.

Selon l’arrêté du 23 août portant redéfinition des séries et des disciplines des classes du second cycle de l’enseignement général, deux nouvelles séries, les Sciences humaines (SH) et l’Art cinématographique (AC), font leur entrée dans les programmes.  C’est l’un des résultats de la réforme du système éducatif récemment engagée par le ministère des Enseignements secondaires dont l’un des objectifs est la professionnalisation des enseignements.   Le même arrêté définit les contenus de ces séries.

Les sciences humaines comptent 15 matières divisées en deux groupes. Le premier groupe comprend entre autres : l’anglais, la philosophie, l’histoire, la géographie, la littérature, la langue française. Dans le deuxième groupe, l’on retrouve notamment : l’informatique, les mathématiques, la culture, les langues nationales, l’éducation artistique. Le volume horaire hebdomadaire des cours de sciences humaines est de 31 heures pour les classes de Seconde et de Première.

Il est de 32 heures pour la Terminale. La série Art cinématographique qui est elle aussi divisée en deux groupes compte 16 disciplines. Les fondamentaux du cinéma, les genres cinématographiques, l’analyse filmique, le processus de réalisation, sont quelques-uns des enseignements dispensés dans ce groupe. Le deuxième groupe comprend notamment le français, l’anglais, l’informatique, les mathématiques, la philosophie-sociologie.

Le volume horaire hebdomadaire des cours est respectivement de 32, 30 et 28 heures pour les classes de Seconde, Première et Terminale.  Les enseignants chargés de dispenser les cours dans la série Art cinématographique seront préalablement formés cette année l’Institut de formation et de  conservation du patrimoine audiovisuel de la Crtv à Ekounou.

Les apprenants formés dans ces nouvelles séries vont acquérir des fondamentaux en vue de leur spécialisation au niveau supérieur.  Selon les responsables du Minesec, cette option devrait faciliter l’insertion professionnelle des apprenants.

La série Art cinématographique offre des débouchés dans les métiers de l’audiovisuel, tandis que les Sciences humaines offrent des opportunités dans les domaines tels que la sociologie, les ressources humaines. 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie