IST, sida, cybercriminalité: le CERAC parle aux jeunes

Une journée d’information organisée hier à l'esplanade du stade Omnisports de Yaoundé par le Cercle des Amis du Cameroun.

« Mme Chantal Biya, première dame du Cameroun tient à votre santé ». Face à des dizaines d'élèves et d'étudiants rassemblés hier à l'esplanade du stade Omnisports de Yaoundé, Linda Yang, Coordinatrice générale du Cercle des Amis du Cameroun est allée droit au but. Les statistiques font état de ce que les jeunes sont les plus touchés par le VIH/sida au Cameroun et le Cerac de Mme Chantal Biya, ne croise pas les bras.

L'association humanitaire créée par la première dame du Cameroun, ambassadrice spéciale de l’Onusida, leur a organisé une journée d'information, de sensibilisation et de dépistage du VIH/sida, en collaboration avec certaines administrations partenaires.

Ceci dans le cadre de la 16e  édition de la campagne « Vacances sans sida ». Et ce ne sont pas les conseils qui ont manqué. « Mme Chantal Biya tient à votre information et à votre instruction. Elle veut préserver votre santé et vous encourage à faire le dépistage, pour connaître votre statut sérologique. Vous devez ensuite prendre la résolution d'adopter un comportement responsable », a insisté la Coordinatrice générale du Cerac, appelant les jeunes filles à prendre leur destin en mains. Sur les lieux de la cérémonie, il n'y avait pas que des discours.

Le Cerac a mobilisé des unités de dépistages volontaires et gratuits du VIH pour ces Camerounais de demain. Des démonstrations de port correct des préservatifs féminins et masculins leur ont également été faites. Sans oublier des exposés avec des mots simples pour qu'ils prennent la menace au sérieux. «  Le sexe ne fuit pas.

Il faut pousser le plus loin possible le premier rapport sexuel. Si jamais vous vous engagez à passer à l'acte, utilisez systématiquement un préservatif», a martelé Ghislain Ndongo, de l'Association camerounaise pour le marketing social (Acms). L’objectif est l’atteinte d’une génération sans sida. Sur un autre plan, élèves et étudiants ont été édifiés sur la cybercriminalité et les dangers des réseaux sociaux. 

La visite du village des jeunes aménagé pour leur présenter les opportunités de formation et d'emplois futurs a clôturé la journée d'information. Une journée au cours de laquelle, l'utile a bien été joint à l'agréable, pour passer un message important et vital aux jeunes camerounais.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie