Université catholique d'Afrique centrale: les noces d’argent célébrées

C’est par une messe pontificale que l'institution universitaire a clôturé les festivités marquant ses 25 ans dimanche, en présence du représentant du chef de l’Etat. 

Un gymnase plein à craquer. Pas de sportifs, mais non seulement des personnalités de tous bords, mais aussi des étudiants, des enseignants, des évêques. Beaucoup de solennité, pour montrer que c’est un jour spécial pour l’Université catholique d'Afrique centrale (Ucac). C’était dimanche, dans le campus de l’institut universitaire de Nkolbisson à Yaoundé. La messe pontificale présidée par le nonce apostolique au Cameroun et en Guinée équatoriale, Mgr Pierro Pioppo clôturait ainsi une semaine d’activités marquant le 25e anniversaire de l’Ucac. C’était en présence du représentant du chef de l’Etat, le Premier ministre, chef du gouvernement, Philemon Yang. Dans son homélie de circonstance, le nonce apostolique a rendu grâces au Seigneur pour un quart de siècle d'existence de cette institution universitaire. L’archevêque métropolitain de Yaoundé, Mgr Jean Mbarga a quant à lui apprécié l’union et la coopération internationale observées dans l’institution depuis 25 ans. « Cette célébration s’achève sur une note de fierté de vivre ensemble. L’Ucac forme des jeunes de plusieurs nationalités  pour en faire des responsables à travers le monde », a-t-il reconnu.
La cérémonie d’hier a bouclé une série d’activités organisée depuis le 24 octobre dernier. Avec au menu : des journées portes ouvertes, des débats, des conférences, des messes associées aux concerts de musique et des activités sportives. Soit une semaine d’activités sur le thème « Université d’Afrique centrale, 25e anniversaire, enjeux et perspectives ». Par ailleurs, la rentrée académique solennelle de l’institution univesitaire a eu lieu mercredi dernier, lors d’une cérémonie présidée par le ministre de l’Enseignement supérieur, Jacques Fame Ndongo. 
Créée en juillet 1989 à l’initiative de l’Association des conférences épiscopales de la région d’Afrique centrale (ACERAC), l’Ucac entend contribuer à la définition des comportements ethniques dans tous les domaines de la vie publique et privée. En outre, l’UCAC forme dans plusieurs domaines parmi lesquels, les sciences sociales, la théologie, le droit, la comptabilité-finance, la philosophie, le marketing entre autres. 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie