«Pour le libéralisme communautaire»: le livre présidentiel fait courir à Garoua

La nouvelle édition a été présentée lundi dernier dans la capitale régionale du Nord.

Tout juste deux jours après le lancement de la campagne officielle pour la prochaine présidentielle, la présentation de la version rééditée du livre « Pour le libéralisme communautaire » du président Paul Biya, avait forcément une saveur particulière. « Des munitions supplémentaires » dans l’ardue chasse aux électeurs, entendra-t-on notamment souffler un des nombreux militants Rdpc, venus s’imprégner des lignes fortes et se procurer l’ouvrage hier, dans la salle des fêtes de Garoua.

Car comme le fera habilement remarquer le ministre des Arts et de la Culture (Minac) le Pr. Mouelle Kombi, maître d’oeuvre de ladite cérémonie, la corrélation entre la pensée de l’ouvrage du président et la profession de foi du candidat Biya, relève une constance et une cohérence qui n’en rende la ventilation de cette oeuvre durant cette période de campagne, que plus pertinente.

Et pour en convaincre l’auditoire, le livre sera disséqué à travers sept exposés, présentant secteur par secteur la vision du chef de l’Etat, mais surtout la manière dont il a depuis concrétisé ces idées en faits et actions concrètes.

Du ministre de la Communication Issa Tchiroma Bakary, sur les déclinaisons de cette vision politique dans la politique gouvernementale mise en oeuvre, au ministre de l’Education de Base Mme Youssouf Hadidja Alim sur l’éducation, en passant par le social présenté par la sénatrice Pierrette Hayatou, l’économique par l’honorable Mamouda Ali, la justice sociale par Jean Paul Mbia, ou encore le volet culturel développé par le Dr Asheri Kilo, tous les orateurs ont mis en avant à la fois la hauteur de vue et l’humanisme qui caractérisent la pensée politique de Paul Biya, mais aussi l’inépuisable volontarisme qu’il met depuis 30 ans, à transformer ces idées en réalisations palpables pour le mieux-être quotidien des Camerounais.

Pour le Minac, « Pour le libéralisme communautaire » devrait être « le livre de chevet de tous », et son usage perpétré bien après le 07 octobre prochain. C’est donc un projet de société « en avance sur son temps » et toujours d’actualité que les différents orateurs inviteront le public de Garoua à découvrir, notamment les plus jeunes notamment qui n’avaient pas connu la première version. Et d’ainsi mieux connaître celui pour qui leurs suffrages sont sollicités le 07 octobre

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie