Protection des éléphants: du matériel pour Bouba-Ndjidda

Le conservateur de ce parc a reçu des véhicules et motos vendredi au MINFOF, afin de renforcer la surveillance des lieux.

Trois véhicules pickup et cinq motos. Voilà la dernière dotation du parc national de Bouba-Ndjidda, reçue vendredi dernier à Yaoundé. Les clés de ces engins ont solennellement été remises au conservateur Ousmanou Moussa, par Koulsoumi Alhadji Boukar, secrétaire d’Etat auprès du ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF). Elle explique que ce matériel roulant a également été remis au ministère, dans le cadre du Programme de conservation de la biodiversité en Afrique centrale – Sauvegarde des éléphants d’Afrique centrale (PCBAC-SEAC). Il s’agit, en effet, d’une réponse de la sous-région face au phénomène du braconnage, notamment des éléphants. Toutes choses qui expliquent que la maîtrise d’ouvrage de ce programme, financé par la Banque africaine de développement (BAD), soit assurée par le secrétariat général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC).
Un peu plus de trois milliards de F sont ainsi mis à la disposition du PCBAC-SEAC, élaboré pour durer 36 mois (trois ans). Le Cameroun, le Tchad et la RCA sont actuellement les trois pays bénéficiaires dudit programme, qui vise la lutte anti-braconnage de manière transfrontalière, par le renforcement des capacités des acteurs de terrain et la dotation en équipements, entre autres.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie