Obsèques: le Pr. Joël Moulen repose à Ngog Mapubi

L’éminent universitaire a été inhumé samedi dernier en présence du représentant du chef de l’Etat

Avant que la terre ne se referme sur lui samedi dernier, un ultime hommage a été rendu au Pr. Joël Moulen au plus haut niveau de l’Etat : une couronne de fleurs du président de la République et de Mme Biya, une médaille de Commandeur de l’ordre national de la valeur, à titre posthume. De bout en bout, le chef de l’Etat a été représenté à ces obsèques par le gouverneur du Centre, Naseri Paul Bea. Il a été noté, entre autres présences, celles de Clément Atangana, président du Conseil constitutionnel et du ministre de l’Enseignement supérieur, Jacques Fame Ndongo. Des présences qui témoignent de la dimension de l’homme.

Dans la lettre de condoléances adressée à la veuve, le président de la République écrit : « Avec son décès, le Cameroun perd un fils patriote et l’Afrique, un éminent universitaire ». La veille, dans un culte d’action de grâce, le Pr. Jean-Emmanuel Pondi, résumait la vie de son oncle en un triptyque concentré dans les trois savoirs. Le savoir scientifique avec plus de 50 ans dévoués à la recherche et à l’enseignement.

Le Pr. Moulen fut un pionnier de la théorie des jeux au Cameroun. Il a ramené les mathématiques au niveau du savoir transversal pour son exploitation au service du développement. Son savoir-faire n’était pas moins séduisant, lui qui a géré la crise estudiantine des années de braise à l’université de Yaoundé avec maestria.

« Je reste encore ému par le échanges qu’il concédait aux étudiants en furie, seul à seuls, sans protection des forces de l’ordre », té moigne le neveu qui a avoué lui devoir son succès universitaire. Le savoir-être du Pr. Moulen se résumait dans son humilité, sa simplicité, son honnêteté, son grand amour.

« Un mathématicien-philosophe, qui regardait la vie avec une distance hygiénique », rappelle encore Jean-Emmanuel Pondi. « Il incarnait l’universitaire dans ce qu’il doit être : une boussole académique, morale et intellectuelle », renchérit le Pr. François Xavier Mbopi Kéou.

C’est dans le nombre de personnes que le défunt a élevées dans le savoir qu’il faut chercher la mesure de son aura. Une cinquantaine d’universitaires lui ont fait la haie d’honneur à l’église et au village.

Les Pr. Maurice Tchuenté, Lazare Kaptué, Nicolas Andjiga, François Xavier Etoa, Crispin Pétang, François Xavier Mbopi Kéou, etc. semblent lui devoir quelque chose de sa rigueur académique ou de sa fibre patriotique.

Avec la création du laboratoire Mathématique appliquée aux sciences sociales de l’université de Yaoundé dont les membres dispensent la science en Europe et en Amérique, c’est une œuvre éternelle que Joël Moulen laisse à la postérité.

Et on peut comprendre le rév. Sap Jacques Duclair, officiant le culte funèbre. Il a loué Dieu pour son don que le défunt fut pour sa famille, pour le Cameroun et l’Afr

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category