“Nous devons rendre opérationnelle la vision du chef de l’Etat”

Dr. Boubakar Likiby directeur General de la Mipromalo

Comment peut-on apprécier la nouvelle architecture de la Mipromalo?

La transformation de la Mipromalo obéit à la vision du chef de l’Etat qui est un légaliste. Cette transformation est en conformité avec la loi promulguée en juillet 2017 sur les entreprises publiques et les entreprises privées. Et cette même loi indiquait qu’avant la fin du mois de juin dernier, toutes les entreprises publiques devaient s’arrimer à la nouvelle législation. Ce décret que le chef de l’Etat a signé arrive donc en temps opportun. Notre entreprise est une structure qui a une mission de service public pour réaliser des choses au profit des populations. Il ne faut pas seulement voir le passage de direction à direction générale. C’est juste une organisation structurelle de l’établissement. Les problèmes que cela pose sont nombreux. Mais il faut signaler que la Mipromalo est un service public à caractère industriel et commercial qui n’existait déjà qu’à partir de la publication de la loi 99 dans l’architecture légale des entreprises à caractère public au Cameroun. Nous allons donc nous arrimer à la nouvelle loi.

Qu’est ce qui change concrètement?

Aujourd’hui, la Mipromalo est un établissement  public à caractère scientifique, technique et professionnel. Ca veut dire que nous faisons de la science et des activités techniques. Nous interagissons avec les administrateurs des travaux publics. Dans cette veine, nous pouvons citer six innovations majeures à savoir: l’identification et l’assistance technique aux entreprises de construction à faible coût en matériaux locaux ; la réalisation des travaux en régie, suivi de la main d’œuvre et suivi des chantiers de l’Etat réalisés en matériaux innovants en liaison avec les administrations concernées; la création de la production industrielle et économique des matériaux locaux de construction, la réalisation des matériaux locaux et innovants au profit des tiers; la création des incubateurs dans le domaine des matériaux innovants de construction et enfin le concours à la création dans le domaine des matériaux et de construction en matériel innovant. Voila donc, d’une manière générale, les nouvelles missions. On va juste se limiter aux matériels locaux.

Quid du fonctionnement de votre structure?

Dans le cadre de fonctionnement général, un nouvel acteur entre en scène à savoir le ministère en charge de collectivités territoriales décentralisées. Cela suppose que la Mipromalo devra  travailler main dans la main avec les communes. Nous sommes désormais une structure qui doit créer des entreprises afin de mettre en place des unités pilotes de production industrielle. La nouvelle vision de notre structure est de mettre en œuvre, dans toutes les régions du Cameroun, des unités industrielles de production des matériaux locaux. C’est cette vision que le chef de l’Etat a pour notre structure et nous allons la rendre opérationnelle par des actions concrètes.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie