Nécrologie: le directeur technique de Fap volley est mort

Macclan Denguessi, ancien international est décédé mardi dernier à l’âge de 49 ans.

Ils l’appelaient Mac Bolan, Big Mac. Pour eux, c’était l’homme au cœur et au sourire sincères qui ne badinait pas avec le travail. Macclan Denguessi, directeur technique du club des Forces armées et police et adjudant-chef major de gendarmerie, est décédé mardi dernier, des suites d’un arrêt cardiaque à Yaoundé à l’âge de 49 ans. Pourtant, samedi 29 octobre, il assistait à la conquête du 13e sacre de champion, des Fap messieurs. Une victoire en finale du championnat remportée 3-1 contre Cameroun Sports volleyball. Son équipe avait battu par 3-1, Cameroun Sport volleyball. 
Macclan Denguessi « puait le volley-ball ». C’était un vrai fils de Messa, il a grandi dans cette bourgade spécialisée dans le façonnage des volleyeurs. C’est l’un des « Denguessi », l’une des familles de volleyeurs du Cameroun. Sosucam de Mbandjock, Freddy Chemical de Douala, Fap, la sélection nationale de volley-ball. Macclan Denguessi a fait le tour. En 1990, alors qu’il poursuit son parcours de volleyeur, il intègre la gendarmerie où il appartient à la 40e promotion des élèves gendarmes. Sa carrière terminée, il est tout de suite désigné entraîneur du club jusqu’en 2009, avant de devenir directeur technique. Jean-Fils Tchamoth l’a connu il y a une trentaine d’années. Pour lui, c’était un « joueur courageux, qui n’avait peur de rien. Il croyait en la victoire même quand le contraire semblait vouloir se produire. C’était un guerrier. Nous avons joué les pré-olympiques en Hollande », évoque-t-il. Il a contribué à la formation de plusieurs générations de volleyeurs à Fap.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie