Chez l’as des chaussures

A 30 ans, Landry Onana a décidé de lancer sa propre activité dans le traitement et le cirage.

Dans une entreprise de Yaoundé, un jeune homme redonne fière allure aux chaussures de certains employés. La rumeur s’étend de bureau en bureau. Ses prestations ne laissent pas indifférent. Au-delà de ses activités de cireur, Landry Onana est spécialiste du traitement et du cirage à sec des chaussures. Il sillonne la capitale à l’aide d’un matériel adapté à chaque type de matière, il redonne vie au cuir ou au daim depuis bientôt un an. Son plus grand rêve : ouvrir une structure moderne et chic qui accueillera de grandes personnalités et qui lui permettra de travailler pour des marques internationales. Fan de mode mais surtout très curieux, le jeune homme a décidé de se lancer dans cette activité afin d’être son propre patron. « Quand on cire une chaussure, on a l’habitude d’utiliser de mauvais produits. C’est par curiosité que j’ai décidé de faire mieux », affirme Landry Onana. 
De nombreuses personnes lui demandent régulièrement des astuces. « Pour avoir de belles chaussures qui ne seront pas abimées, le secret c’est d’éviter l’utilisation de l’eau et du savon qui contiennent des substances acides », explique-t-il. Pour s’assurer de la qualité des produits qu’ils utilisent, Landry Onana s’approvisionne chez Kiwi, « la maison du cirage ». En plus de cela, il prend soin de tester l’authenticité de ces produits. Les bénéfices de cette activité ne sont pas fixés au préalable. Le prix du traitement et du cirage d’une paire de chaussures varie entre 1000 F et 10 000 F. Tout dépend de la matière des chaussures et du statut du client. Le profil de la clientèle est varié. Un jour, vous le croiserez peut-être…
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category