Barrage de Nachtigal: 420 MW attendus

Ce projet, dont les financements ont été bouclés la semaine dernière, va permettre un grand bond de l’offre énergétique du Cameroun. Projets

768milliards de F. C’est la valeur du projet hydroélectrique de Nachtigal Amont. Les accords de financements pour la réalisation de ce projet d’une grande importance, au vu de sa capacité installée de 420 Mégawatts d’énergie, ont été signés le jeudi 8 novembre dernier en France. Dans le détail, le projet hydroélectrique de Nachtigal Amont, c’est quatre principales composantes : deux barrages en béton compacté au rouleau (BCR), un canal usinier, une centrale hydroélectrique dotée de sept groupes de 60 MW et une ligne d’évacuation d’énergie du village Ndji, dans le département de la Lékié jusqu’à Yaoundé. Selon les informations rendues publiques par la Nachtigal Hydro Power Company (NHPC), société chargée de la réalisation du projet, le barrage principal d’une longueur de 1 450 m et d’une hauteur maximale de moins de 15 m, formera, avec un barrage secondaire de fermeture de 550m de long, une retenue de 421 hectares. Pour ce qui est du canal usinier, il aura 3300 m de longueur environ et sera capable de faire transiter 980 m3/s depuis la retenue jusqu’à la centrale hydroélectrique. Ce canal alimentera une centrale hydroélectrique dotée de sept groupes électrogènes de 60 MW fonctionnant au fil de l’eau. La quatrième composante du projet est constituée d’un poste de production ouvert et d’une ligne de transport d’énergie en 225 kV d’une longueur de 50 km pour acheminer l’électricité jusqu’au poste d’arrivée sis à Nyom 2 à l’entrée nord de Yaoundé. Cependant, des ouvrages annexes sont également prévus. Il s’agit notamment d’infrastructures nécessaires au chantier de construction, à l’exploitation et à la maintenance de la centrale hydroélectrique (routes, cité, bâtiments annexes, réseaux, etc.). Il est également prévu d’implanter, sur la gauche du barrage principal, une microcentrale hydroélectrique. Son rôle sera de générer le débit réservé de l’aménagement (débit écologique pour maintenir un écoulement dans le tronçon court-circuité entre le barrage et l’usine hydroélectrique principale). Le début de la construction est prévu pour fin décembre 2018, tel qu’annoncé après l’événement de Paris. « La mise en service opérationnelle des sept groupes sera échelonnée entre 2022 et 2023 », peut-on lire sur le site de la NHPC. Le barrage de Nachtigal amont, une fois construit, devrait gé nérer 1500 emplois directs et apporter un surcroît de 420 MW à la production énergétique nationale. A sa mise en service, ce barrage représentera 30% de la capacité installée de l’énergie électrique au Cameroun. Il contribuera ainsi à l’amélioration perceptible de l’offre de l’énergie électrique dans notre pays, gage de l’épanouissement des citoyens et de la création de nouvelles et nombreuses opportunités pour l’économie nationale.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie