Véhicules abandonnés à Yaoundé: Un délai d'un mois accordé pour débarrasser

Une vente aux enchères annoncée par le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine pour désengorger les voies publiques et la fourrière municipale

 Le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé, Gilbert Tsimi Evouna ne veut plus  des vieilles voitures abandonnées sur la chaussée, obstruant la voie publique ou délaissées en fourrière pendant des jours, voire des mois. Il l’a fait savoir dans un communiqué rendu public le 16 novembre 2018, dans lequel il donne un mois aux concernés pour récupérer leurs biens. Passé ce délai, ils seront mis en vente aux enchères publiques. Déjà sur le site de la fourrière municipale, l’importance du communiqué du délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé se justifie. L'esplanade du site est presque pleine. Même les camions et les véhicules utilisés par le personnel de la fourrière ont de la peine à trouver un espace. Vieux taxis, voitures personnelles et motocyclettes occupent presque entièrement le site. Quelques camions et véhicules 4x4 font également partie du lot des engins abandonnés. Tous ou presque sont couverts de poussière d’autres sont même recouverts de verdure. Certains véhicules, présentent des séquelles d’accident de la circulation : pare-brises cassés, capots froissés ou pneus complètement usés. Les engins  à deux-roues sont en majorité rongés par la rouille.

Sur la voie publique également, ces véhicules abandonnés ne sont pas sans conséquences. Ils sont même parfois à l’origine des accidents de la circulation, affirment les automobilistes. Exemple palpable au quartier Minkan après Odza, où un vieux 4x4 déjà envahi par la broussaille est garé près du carrefour. Les populations riveraines confient que le vehicule s’y trouve depuis de longs mois.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie