Ngondo 2018: l'hommage à Lotin A Samè

Une fantasia nautique et parade des chefs traditionnels ont meublé les manifestations le 2 décembre 2018.

Pour la première fois à une célébration de la fête traditionnelle du peuple Sawa, un hommage mérité est rendu à un digne fils du terroir. Il s’agit du révérend pasteur Lotin A Samè, compositeur de plus de 400 cantiques en langue duala. Son célèbre « Alléluia » a été interprété ce 2 décembre 2018 sur les berges du Wouri par le baryton Jacques Greg Belobo. Celui-ci était accompagné d’un chœur de 100 enfants âgés entre  6 et 10 ans. Lotin A Samè, né le 8 octobre 1881 et mort en 1946, est devenu leader en 1921 de la Native Baptiste Church (Npc). Il va se révéler comme un grand défenseur des valeurs africaines et des sonorités du terroir. L’autre attraction a été l’entrée en fanfare des chefs de village, précédés des chefs traditionnels. Puis place aux manifestations habituelles. Notamment le message après l’immersion du vase sacré, la course des pirogues, la lutte traditionnelle et l’annonce des résultats de l’élection Miss Ngondo 2018.


Après un combat acharné, la victoire est revenue au représentant du  canton Akwa, Mandengue Eyango. Pour ce qui est de la course des pirogues, elle a été remportée par le canton Deido. L’élection de la Miss Ngondo 2018 a été remportée par la représentante du canton Bassa, Colette Edimo. Le message du vase sacré pour cette année est : « Ensemble pour la paix ». Sa Majesté Madiba Songue, président en exercice du Ngondo, a profité de ce message des ancêtres pour demander à tout le monde de vivre dans la paix et l’humilité. Le chef supérieur Sawa a eu une pensée pour les populations du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Quelques jours avant ce 2 décembre, la 10e édition de la caravane du Ngondo a connu la participation de toutes les communautés vivant à Douala. La communauté nigériane, les Yorubas en particulier, se sont illustrés  par une diversité de costumes du grand royaume d’Oyo. Leur passage place de la Besseke a suscité une salve d’applaudissements. D’ailleurs, ils ont obtenu le deuxième prix du carnaval derrière la communauté Bassa du Wouri.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie