Agriculture dans le septentrion: nos régions ont du talent

Lors d’une visite à Garoua, le Minader a décliné les fortes potentialités du Nord et de l’Adamaoua.

Read also : Rentrée du deuxième trimestre : ça repart

D’un côté, des jeunes engagés et créatifs, désireux de vivre des fruits de la terre au sein d’exploitations agricoles ou comme auto-entrepreneurs. De l’autre, des programmes et projets gouvernementaux pour l’encadrement, le suivi et le financement. De la rencontre entre les deux, dépend la concrétisation de la volonté politique du chef de l’Etat pour une agriculture moderne, vecteur de croissance et gisement d’emplois. Et c’est pour poser la fondation de ce mariage attendu pour le meilleur, que le ministre de l’Agriculture et du Développement rural a engagé une campagne nationale de sensibilisation, dont la caravane s’est arrêtée jeudi dernier à Garoua. Henri Eyebe Ayissi, qu’accompagnait le ministre délégué chargée du développement rural, Clémentine Ananga Messina, était face aux entrepreneurs agricoles du Nord et de l’Adamoua, afin de leur expliquer ces différentes opportunités développées par les pouvoirs publics pour accompagner leurs activités.

Read also : Développement de la sous-région : on reparle du financement des projets intégrateurs

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category