Droit d’auteur et droits voisins: Les artistes passent à la caisse

Les ayants-droit des sociétés de gestion, notamment l’art musical, touchent une répartition depuis hier à Yaoundé.

L’entrée arrière de la Commercial Bank of Cameroon (CBC) située au lieu-dit Avenue Kennedy àYaoundé, habituellement réservée au personnel, a été prise d’assaut ce mercredi 26 décembre 2018 par desartistes. Dans la sérénité et la discipline,ils ont formé deux rangs, occupant une partie du parking. A l’intérieur,dans la salle des guichets, difficile de se mouvoir. « L’odeur de l’argent attiretout le monde ! », lance un artiste avec un brin d’humour. Depuis hier eneffet, le paiement des répartitions des droits d’auteur et droits voisins est effectif dans les sociétés de gestion,notamment à la Société nationale camerounaise de l’art musical (Sonacam). Selon Ledoux Marcelin, un des administrateurs de la Sonacam, l’enveloppe allouée à l’art musical est chiffrée à plus de 170 millions de Fqui seront répartis à près de 1400 artistes.

Des dispositions spéciales ont été prises par le ministère des Arts et de la Culture à travers la Commission de contrôle des organismes de gestion collective du droit d’auteur pour faciliter les paiements dans tous les secteurs. Approchée, Elise Mballa, PCA de la Société civile des droits de la littérature et des arts dramatiques (Sociladra) explique qu’elle entamera les rémunérations dès ce jour 27 décembre 2018. « Nous avons retenu plus de 600 ayants droit répartis en sept catégories et dès cet après-midi, le travail va commencer», rassure Elise Mballa. Aladji Toure, PCA de la Société camerounaise des droits voisins (SCDV), annonce le début de l’opération ce vendredi. Là aussi les listes sont prêtes, et les modalités d’enregistrement ont débuté. Pour le cas précis de l’art musical, Ledoux Marcelin explique : « En collaboration avec la banque, la Sonacama mis sur pied un service d’accueil pour les artistes dont les noms figurent sur la liste des répartitions. Chaque artiste présente sa carte nationale d’identité et reçoit son feuillet d’autorisation de perception délivré par le directeur général de la Sonacam. C’est ce feuillet qui permet aux artistes d’aller à la caisse percevoir leurs droits. Ceci se fait depuis ce matin (Ndlr :26 décembre) dans la convivialité. » Notre source indique également que la répartition a été étendue à un plus grand nombre d’artistes pour permettre à la plupart de passer les fêtes dans de bonnes conditions. Pour ceux dont les noms ne figurent pas sur les listes,un délai de cinq jours pour déposer leurs requêtes a été arrêté. Le règlement du droit d’auteur de l’art musical qui a démarré hier à la CBC à Yaoundé concerne les régions du Centre, Sud et de l’Est. A en croire les responsables de la Sonacam, les paiements vont se faire dans les autres régions dès ce jour.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category