Barrage hydroélectrique de Lom Pangar: lumière sur les retombées

Principal sujet au cœur de la deuxième édition des rencontres sectorielles entre la Banque mondiale et la presse tenue vendredi à Yaoundé.

Le barrage hydro-électrique de Lom Pangar, dont la Banque mondiale (BM) est bailleur de fonds, a suscité toutes les curiosités des journalistes présents à la rencontre sectorielle de vendredi dernier à Yaoundé. Qu’est-ce qui va changer avec la mise en exploitation de Lom Pangar ? Quels seront les bénéfices pour Eneo ? S’achemine-t-on vers une réduction des coûts de l’électricité ? Comment se fera le raccordement des riverains au réseau ? Quelle est la part que la BM a joué dans la réussite du projet ? Pour leur répondre, Stephan Garnier, Lead energy specialist, impliqué dans la mise en œuvre du projet. En effet, depuis sa mise en eau totale, le barrage accueille les six milliards de m3 d’eau et va permettre l’augmentation de la production de 170 MW dans le Réseau interconnecté Sud, via les barrages sur la Sanaga, Edéa et Song Loulou. En tant que barrage-réservoir, il va aider à la réduction des délestages en saison sèche. Avec sa mise en eau partielle il y a un an, Eneo a pu faire des économies sur le thermique de l’ordre de 25 milliards de F pour le gasoil. Un chiffre qui devrait doubler suite à la mise en eau définitive. 
« Avec Lom Pangar, on pourra substituer l’énergie thermique très chère à Bertoua par de l’énergie hydroélectrique. Bientôt suivront la construction de l’usine de pied d’une capacité de 30 MW et de la ligne de transport de l’électricité », a indiqué l’expert. Concernant la baisse du coût de l’électricité, Stephan Garnier a fait remarquer qu’on devrait aboutir à une réduction des tarifs adoubée d’une meilleure qualité de service. « Mais pour cela, il faut investir dans les équipements et préserver les équilibres financiers », a-t-il ajouté. Pour lui, la réussite de la mise en œuvre du barrage hydroélectrique de Lom Pangar a été guidée par « un engagement du gouvernement et de la BM. Nous avons essayé d’avoir les meilleures expertises en mobilisant une équipe très importante pour faire approcher le projet des standards internationaux».
La rencontre de vendredi avec la presse a permis à la BM de faire la revue de ses projets dans le secteur de l’énergie électrique, notamment la densification du réseau de transport de l’électricité, le barrage hydroélectrique de Nachtigal, le développement hydroélectrique sur le fleuve Sanaga… 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie