Can féminine : l'équipe camerounaises au boulot !

Les Lionnes ont repris les entraînements lundi à Yaoundé. Plusieurs professionnelles annoncées.

Pas de répit pour les Lionnes indomptables. Après leur match amical remporté dimanche dernier face au Kenya (2-1), les joueuses ont retrouvé le chemin des entraînements lundi à Yaoundé. Toutefois, une seule séance dans l’après-midi était programmée. La matinée, elle, était réservée à la visite chez le cardiologue. Question de s’éviter de mauvaises surprises et de satisfaire aux exigences de la Confédération africaine de football. Mais, pour ce qui est du match contre les Harambee starlets, on en reparle. Si les points à améliorer ont été identifiés, l’objectif du sélectionneur national était avant tout de frotter son équipe à son public, de mesurer sa capacité à résister à la pression. Et le test a été plus ou moins concluant. « Elles ont un peu paniqué mais en deuxième mi-temps, elles ont pu contrôler cette pression avec notre discours », constate Enow Ngachu.  
Si l’imminence du coup d’envoi de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football féminin est dans tous les esprits, l’échéance de la liste définitive préoccupe encore plus. Enow Ngachu a, en effet, jusqu’au 9 novembre pour envoyer les noms des 21 Lionnes qui participeront à la CAN. Et la tâche ne sera certainement pas aisée pour le staff technique au vu de la qualité de l’effectif. D’ailleurs, Raïssa Feudjio, milieu de terrain, reconnaît que « le niveau est très relevé à l’entraînement. Ça fait que ce ne sera pas facile pour la liste ». Une certitude, sur les 24 actuellement en regroupement, certaines vont céder leur place aux professionnelles qui sont encore attendues, même si Enow Ngachu affirme que « la concurrence sera rude ». 
Justement, quatre d’entre elles étaient annoncées hier. Yvonne Leuko et Falone Meffometou d’Arras FC (D2 France) la binationale Marie Awona (ASJ Soyaux, D1 France) et Nchout Njoya Ajara (Sundsvall, D2 suédoise). Gabrielle Aboudi Onguene, elle, devrait arriver après les quarts de finale aller de Ligue européenne des champions. Son club, Rossiyanka (Russie) affronte, en effet, le Bayern Munich le 09 novembre prochain. L’incertitude règne encore, par contre, sur la date d’arrivée de Gaëlle Enganamouit. « Son cas est compliqué parce qu’elle va d’abord jouer les matchs de Champion’s league. Le club (Rosengard, ndlr) a dit que s’il arrive à gagner au match aller par un large score, elle va venir assez tôt mais au cas contraire, elle arrivera à quelques jours du début de la CAN », a prévenu le sélectionneur national.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie