Travaux publics : coup d’accélérateur sur les chantiers

Emmanuel Nganou Djoumessi a demandé à son personnel de ne lésiner sur aucun effort pour accompagner le développement du Cameroun.

Il faut booster le développement des infrastructures. En 2019, le personnel du ministère des Travaux publics (Mintp) devra s’employer à cela. Prescription leur a été faite mardi dernier au cours de la cérémonie d’échanges des vœux entre le ministre Emmanuel Nganou Djoumessi, le secrétaire d’Etat chargé des routes, Armand Ndjodom et le personnel de cette administration. Les priorités concernent donc la conduite et l’achèvement des projets ou d’ouvrages d’art en cours d’exécution, l’accompagnement des projets communaux, la préparation d’un programme d’investissement en infrastructures. Dans le même temps, il faudra, selon le Mintp, « garder le réseau routier circulable en toute saison…insister sur le désenclavement des bassins de production ». Avec une enveloppe de 361,344 milliards de F, le ministère devrait pouvoir réaliser ses objectifs.  Le volet entretien routier devra également être de mise pour une plus grande durabilité des infrastructures. Au cours de cette année qui commence, des avancées majeures sont attendues, la livraison d’un certain nombre d’infrastructures routières et autoroutières aussi. On s’attèlera aussi à la poursuite de la mise en œuvre du volet routier du Plan d’urgence triennal pour l’accélération de la croissance. Lequel projet s’occupe de la construction de 677 km de routes, soit un axe routier dans chaque région.

Pour y arriver le personnel devra faire preuve d’exemplarité, de gestion rationnelle des ressources disponibles, etc. Ce n’est que de cette façon qu’on pourra aller au-delà des 316 km de routes réceptionnés en 2018 mais aussi aux travaux d’ouvrages réalisés.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category