Célébration du 11 février: une jeunesse dynamique

La parade clôturant les activités de la « Onzaine de la jeunesse », a été présidée hier au Boulevard du 20 mai à Yaoundé par le ministre Mounouna Foutsou

50jeunes bénéficiaires du « Gala spécial de l’excellence jeunesse des grandes opportunités » dans le bouquet d’ouverture du défilé du 11 février à Yaoundé. La 53e édition de la Fête de la jeunesse dans la capitale camerounaise a donné l'occasion de célébrer une jeunesse dynamique, entreprenante, levier efficace et incontournable pour le développement du Cameroun.

Et c'est à dessein que le thème « Jeunesse, Grandes opportunités et participation à la construction d'un Cameroun en paix, stable et émergent » a été arrêté pour coiffer cette édition. Une manière pour le gouvernement d'appeler les jeunes à saisir les opportunités offertes par l'Etat, afin de faciliter leur insertion socioprofessionnelle.

Hier au Boulevard du 20 mai donc, la grande parade a commencé après l'écoute du d message du président de la République à la jeunesse camerounaise. Mounouna Foutsou, ministre de la Jeunesse et de l'Éducation civique, entouré d’un parterre de mem bres du gouvernement, du corps diplomatique et de partenaires préside la cérémonie riche en sons et couleurs. Un drapeau géant porté par les élèves de l'Institut national de la jeunesse et des sports (INJS) et une grande effigie du chef de l'Etat, Paul Biya, donne le ton. Les jeunes des établissements primaires suivent. Ils passent par arrondissement.

Chaque école brandit des accessoires particuliers. Fleurs multicolores, crayons géants, ardoises et pancartes affichent des messages promouvant le vivre ensemble et le droit à l'éducation. Mais emportés par l'envie de bien chanter, les rangs en prennent un coup. Les encadreurs ont du pain sur la planche pour canaliser ce beau monde avant la tribune officielle.

Après le primaire, 35 carrés du secondaire se succèdent sur le Boulevard du 20 mai. « La lutte contre les fléaux sociaux et l’utilisation de réseaux sociaux pour la recherche et le développement», sous-tendent leur passage. Viendront ensuite les modules de l'enseignement normal, de la formation pro fessionnelle et de l'éducation extrascolaire. Ces derniers militent pour la « Lutte contre les migrations clandestines et irrégulières ». L’enseignement supérieur monte au créneau après. Les jeunes des universités et instituts privés battent le pavé à leur tour. Les majorettes, avec leurs mouvements savamment orchestrés, arrachent des ovations.

Les défilants des organisations de jeunesse et ceux des partis politiques clôturent le défilé, sous le signe de la sauvegarde de l'unité, de l'intégrité territoriale et de l'engagement patriotique de la jeunesse camerounaise. Au total, 15 150 jeunes ont défilé au Boulevard du 20 mai. Les autres jeunes ayant battu le pavé dans leurs arrondissements respectifs à Yaoundé et dans le reste du pays. Ces parades venaient mettre un terme à 11 jours d'activités sur l'ensemble du territoire national dans le cadre de la « Onzaine de la jeunesse».

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category