Nigeria: le duel Buhari-Abubakar

Les deux candidats comptent leurs soutiens et se rendent coup pour coup

Alors que 73 candidatures ont été enregistrées par la Commission nationale électorale indépendante (INEC), deux candidats cristallisent l’attention. Muhammadu Buhari du All Progressives Party (APC) et Atiku Abubakar du People’s Democratic Party (PDP) sont en effet les plus en vue.

Car, à la tête des deux plus grands partis politiques du pays. L’un et l’autre sont par ailleurs rompus aux joutes politiques nigérianes. Muhammadu Buhari, le président candidat brigue un nouveau mandat pour parachever l’œuvre entamée, il y a quatre ans, à la tête du pays.

Hier après-midi lors d’un grand meeting à Abuja, il a réitéré les principaux thèmes de son engagement : la lutte contre la corruption, la lutte contre le terrorisme et le retour de la prospérité économique.  Il a surtout fustigé son principal rival, Atiku Abubakar et ses partisans, qui sont d’après lui, des corrompus qui se sont enrichis sur le dos du peuple.

Par contre il a mis en avant, son action contre la secte Boko Haram qui a été sérieusement affaiblie. Il a en outre promis à ses sympathisants qu’en cas de victoire samedi prochain, il ramènerait définitivement la sécurité au Nigeria.

Tout comme il promet de garantir la relance de l’économie. Ce message d’espoir est également celui qu’il va délivrer ce jeudi à Katsina dans le nord du pays où le président sortant va tenir son dernier meeting de la campagne. Dans les rangs du PDP, la journée de mercredi a permis de faire le point de la campagne. Le candidat Atiku Abubakar a annulé un meeting prévu à Abuja pour battre le rappel de ses troupes, notamment après la défection de plusieurs plateformes qui le soutenaient, en faveur de son rival Muhammadu Buhari.

Même si au sein de l’état-major du candidat, on minimise ces départs, à quelques heures de la fin de la campagne, «un diagnostic de la situation est nécessaire», selon un membre de l’équipe de campagne du candidat. L’ancien vice-président de la République ne doute toutefois pas de sa victoire. Il a promis aux Nigérians de remettre le pays à flots. Il insiste notamment sur son parcours d’homme d’affaires prospère, une qualité qu’il partage avec son colistier Peter Obi.

Avec à sa tête deux hommes qui ont le sens des affaires, le retour à la prospérité économique du Nigeria est garanti selon les militants du PDP. Pendant les meetings, c’est le message principal qui a été délivré. Par ailleurs, les grands shows à l’américaine du PDP ont régulièrement drainé des foules impressionnantes. Ce qui laisse entrevoir de réels espoirs de victoire samedi prochain.

En attendant, les accusations réciproques entre les deux camps se multiplient. Le candidat de l’APC accuse notamment son rival de vouloir acheter les votes des électeurs avec l’argent de la corruption. A contrario pour le PDP, le président sortant est le responsable de la situation économique et sécuritaire précaire du pays. Pour cela, il doit être sanctionné par les électeurs samedi.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category