Hommage: Tapis rouge pour Dikongue Pipa

Son monument sera inauguré dimanche 24 février 2019 à Ouagadougou, au lendemain de l’ouverture de ce cinquantenaire du Fespaco.

Jean-Pierre Dikongue Pipa, le seul Etalon d’or de Yennenga reçu par le Cameroun, en 1976, aura bel et bien sa statue sur la Place des cinéastes à Ouagadougou au Burkina Faso. Le monument de 2,5m sera inauguré dimanche, 24 février 2019 à la Place des cinéastes de Ouaga, au lendemain de l’ouverture du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou, le Fespaco, qui célèbre cette année son cinquantenaire. Une cérémonie officielle qui pourrait se dérouler en présence d’une importante délégation camerounaise conduite par Bidoung Mkpatt, ministre des Arts et de la Culture.

Cette inauguration sera ainsi l’aboutissement d’une ambition. Celle de la jeune maison de production de contenus audiovisuels, Cordia Prod, en l’occurrence, née pratiquement en même temps que la structure elle-même en 2017 : élever une statue du réalisateur camerounais aux côtés d’autres lauréats de l’Etalon d’or à Ouagadougou.

Une ambition qui, lors du lancement officiel du projet en 2018, relevait presque de l’utopie devant les obstacles à franchir, notamment l’aspect financier. Marie Christine Whassom, Directrice générale de Cordia Prod, revient sur les difficultés rencontrées : « Elles ont été essentiellement du fait que beaucoup ont mis trop de temps à comprendre l'importance de ce projet qui relève de fierté nationale et de la célébration de l'excellence. Les contributions financières ont commencé timidement, emmenant notre structure, qui porte le projet depuis février 2017, à s'inquiéter... »

Mais aujourd’hui, les signaux sont au vert, comme l’indique la Dg : « Heureusement qu’à l'approche de l'événement, le projet a connu un grand coup de pouce avec l'adhésion des Camerounais locaux et ceux de la diaspora, des entreprises citoyennes, les médias et surtout des institutions étatiques soucieuses de l'image du Cameroun ».

Parmi ces institutions étatiques, le ministère des Arts et de la Culture qui, en plus de sa caution morale, soutient financièrement le projet. Tout comme la Communauté urbaine de Douala et la mairie d'arrondissement de Douala 1er. Pour Flore Tamko Mbensi, coordinatrice de la rédaction de Cordia Prod, « en célébrant ce réalisateur, nous nous parlons à nous-mêmes et à tous les acteurs du cinéma: visons l'excellence. Dikongue Pipa l'a fait hier. Et il faut travailler dur pour cela ».

Ces acteurs du cinéma local seront d’ailleurs à l’honneur à Ouagadougou à l’occasion de la Journée camerounaise le 25 février. Il sera question de présenter le palmarès du Cameroun au Fespaco depuis 50 ans et aussi de présenter les 8 films camerounais en compétition et les deux autres sélections hors compétition. Sans oublier le stand du Cameroun pour vanter la destination cinématographique du pays… ou encore la réunion de concertation entre les autorités municipales de Douala et Ouagadougou afin d’envisager des coopérations entre les deux villes.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category