Festival Madiba : une bénédiction pour finir

La 4e édition bouclée ce 2 mars à Bona’ Anja Siga Bonjo, en présence d’un représentant du chef de l’Etat.

Un bouquet culturel, un banquet artistique, un cadeau festif à facettes multiples. La jarre des souvenirs est pleine pour qui a pris part aux trois jours de la 4e édition du festival Madiba, bouclé ce samedi 2 mars à Bona’ Anja Siga Bonjo, canton Wouri-Bwele (arrondissement de Yabassi). L’événement, qui a pour promoteur le Pr. Narcisse Mouelle Kombi, ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep), s’est achevé sur un rituel d’hommage et de bénédiction opéré par des chefs traditionnels pour le président de la République. Lequel était représenté par le gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua.

L’acte sacré a également compris des remerciements adressés au chef de l’Etat pour le maintien au gouvernement du Pr. Mouelle Kombi, ancien ministre des Arts et de la Culture (Minac) passé au Minsep depuis le 4 janvier dernier. Matérialisation de cette gratitude, une pagaie en bronze remise au gouverneur, cadeau des chefs traditionnels du Nkam au président de la République. Dans une déclaration lue par la suite, ces gardiens de la tradition vont réitérer leur attachement à la personne et à la vision du président Paul Biya, puis lui garantir leur soutien pour le mandat des grandes opportunités, et dans la lutte contre les ennemis du Cameroun.

Plus tôt dans la matinée, le public, venu nombreux, a savouré les ultimes animations du festival, et goûté, comme en sortie d’agapes, aux derniers ingrédients d’un terroir riche, nourri à la mamelle intarissable d’un fleuve généreux depuis d’innombrables générations. Chants et danses locales, exhibitions nautiques bellement colorées, course de pirogues, performances sur échasses, etc. ont « exalté la richesse de nos diversités culturelles », selon une expression employée par le représentant du Minac.

Le jour de clôture était également jour de récompenses : des trophées ont ainsi été remis aux lauréats des compétitions sportives disputées pendant le festival (lutte traditionnelle, football…).

« J’éprouve un sentiment de joie et de satisfaction. Mais également de fierté légitime, au nom de l’ensemble des populations du Nkam qui, à travers leurs chefs traditionnels, venus des quatre arrondissements, ont rendu un vibrant hommage au président de la République, S.E. Paul Biya, à travers un rituel traditionnel inédit », a confié le Pr. Mouelle Kombi au terme de l’événement.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category