Coopération militaire: un navire de guerre espagnol à Douala

Pour mettre les pirates qui écument le golfe de Guinée hors d'état de nuire, l’Union européenne et quelques Etats africains dont le Cameroun ont signé, en 2010, un accord de coopération militaire. Le bateau de guerre espagnol « Serviolla » est dans les e

Le patrouilleur « Serviolla », qui a jeté l’ancre dans nos eaux mardi, 30 avril est en mission de sécurisation du golfe de Guinée.

Afin de tordre le cou aux pirates qui écument le golfe de Guinée, l’Union européenne et quelques Etats africains dont le Cameroun ont signé, en 2010, un accord de coopération militaire. C’est ce qui justifie la présence du bateau de guerre espagnol « Serviolla » dans les eaux camerounaises. L’escale de Douala du 30 avril dernier est la première sur les deux visites que doit effectuer ce bâtiment de guerre cette année dans notre pays. C’est donc conformément aux usages diplomatiques et militaires que la cérémonie d’accueil du bateau s’est déroulée sur le pont arrière du navire espagnol paré aux couleurs de ce pays de la péninsule ibérique.

L’Etat du Cameroun y était représenté par le secrétaire général des services du gouverneur du Littoral, Thierry Ki- Nou Nana, les responsables de l’antenne Minrex du Littoral, la marine camerounaise, entre autres. L’ambassadeur d’Espagne au Cameroun, Ramon Moreno, conduisait la délégation espagnole, venue souhaiter la bienvenue à leurs compatriotes marins.

Pour Ramon Monero, cette visite est une occasion supplémentaire de renforcement des liens entre le Cameroun et l’Espagne. L’ambassadeur a saisi l’occasion pour féliciter le gouvernement camerounais pour ses efforts dans la lutte contre le terrorisme dans le grand Nord et la piraterie maritime dans le Golfe de Guinée. Il a aussi félicité la marine espagnole pour le professionnalisme dont elle fait preuve dans ses interventions. Des actions qui portent des fruits au fil des ans.

« Le phénomène de la piraterie est en nette réduction dans le Golfe de Guinée. Ce bateau a récemment libéré un navire marchand nigérian qui avait été détourné par des pirates. C’est la preuve de l’efficacité de la marine espagnole », a affirmé l’ambassadeur espagnol. La marine espagnole, pionnière dans la lutte contre la piraterie maritime, va bientôt célébrer le 500e anniversaire du premier tour du monde réalisé en 1522 par Fernand de Magellan en compagnie de son équipage.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category