Centre : 50 enseignants formés aux Tic

Encore des bénéficiaires dans le cadre de l’opération Mijef 2035. Cette fois-ci, l’Institut africain d’informatique (Iai)-Cameroun a choisi une couche sensible : le corps enseignant. Vendredi dernier, 50 enseignants du groupe scolaire bilingue « Les célestes » ont reçu leurs attestations après 40 heures de cours dispensés par des professionnels de l’Iai.

C’était au cours d’une cérémonie présidée par Armand Claude Abanda, représentant résident de l’Iai-Cameroun. Durant cette formation de deux semaines, plusieurs modules ont été dispensés, à savoir : Microsoft Word, Excel, l’utilisation d’Internet, initiation à l’entrepreneuriat et éducation à la sexualité.

Des acquis « précieux » qui visent à améliorer l’activité des bénéficiaires. « Nous saluons votre engagement à faire du Cameroun un pays où l’informatique sera la chose la mieux partagée », a déclaré Marie Noëlle Abomo épse Eto, promotrice de ce groupe scolaire, par ailleurs marraine de cette cuvée d’apprenants. « Cette formation va nous permettre à nos élèves sur le plan pédagogique de mieux apprendre l’informatique », a déclaré Béatrice Ngayina, lauréate. Le représentant résident de l’Iai a demandé aux bénéficiaires de faire bon usage de ces acquis.

En marge de cette cérémonie de remise des attestations, un accord de partenariat a été signé entre l’Iai et le groupe scolaire bilingue « Les célestes ». Lequel accord crée au sein de cet établissement scolaire, un point focal Iai. Objectif, selon Armand Claude Abanda, permettre de former des enseignants, des jeunes, des élèves dans le cadre de l’opération Mijef 2035, parrainé par la première dame, Chantal Biya.

« La signature de ce partenariat permet à notre établissement faire partie de l’Iai-Cameroun. De nos jours, l’analphabète est celui qui ne sait pas utiliser l’outil informatique. Nos enseignants sont désormais outillés », a expliqué Marie Noëlle Abomo épse Eto. Une initiative encouragée par le sous-préfet de Yaoundé VI, Apollinaire Mvondo Dama, pour qui, la formation des Camerounais et surtout des jeunes est la priorité des pouvoirs publics.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category