« Nous avons des listes de suspects »

Odette Lolo Mbondy, épouse Ela Minlo, Délégué Régional SIC Douala.

Depuis lundi, vous avez lancé l’opération de récupération des logements de la SIC occupés illégalement. Comment se déroule-t-elle jusque-là ?

C’est effectivement lundi que nous avons commencé l’opération à laquelle vous faites allusion, avec l’affichage d’un communiqué qui informe le public que les logements de la SIC illégalement occupés vont être récupérés. Après cet affichage, nous allons convoquer ceux qui occupent illégalement nos logements. Nous avons des listes de logements soupçonnés de sous-location, en partant d’une opération de vérification des contrats anciens. C’est au cours de cette opération, qui est menée périodiquement, qu’on s’est rendu compte qu’il y avait des personnes qui sont dans les logements sans contrat. Jusque-là, l’opération se passe normalement.

Quels sont les principaux objectifs assignés à cette opération ?

Pour la SIC, un logement c’est un client et un contrat. Lorsqu’on se rend compte que cette trilogie n’est plus respectée, la SIC procède à la récupération du logement occupé illégalement et l’attribue selon la procédure, aux demandeurs en attente. Les gens, parfois entrent dans les logements à notre insu, parfois en achetant les clés auprès de nos locataires véreux. Quand un client quitte un de nos logements, il doit remettre les clés à l’antenne où il paye ses loyers, afin que celui-ci puisse être attribué à un autre demandeur. Mais, par manque de patience, certains se laissent prendre à ces pratiques frauduleuses.

Quel est le message que vous voulez faire passer à votre clientèle et au-delà aux personnes désireuses d’acquérir un logement à la SIC ?
Les logements de la SIC sont gérés par la SIC. Les locataires qui occupent nos logements y sont en vertu des contrats qu’ils ont signé avec la SIC. Ceux qui prennent le risque d’occuper illégalement les logements, c’est-à-dire sans attribution ni contrat avec la SIC, non seulement s’exposent à l’expulsion, mais en plus ne sont pas couverts par l’assurance de ces logements. En cas de sinistre, si un client n’est pas contractant, les assureurs ne peuvent pas répondre de cela. Il est impératif que celui qui habite un logement soit détenteur d’un contrat signé avec la SIC.

 

 

 

 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category