Paul Biya: l’appel à l’intégration nationale

Hier sur sa page Facebook et son compte Twitter, le chef de l’Etat a focalisé sa publication sur ce thème.

En moyenne 2 074 internautes se sont rués sur la page Facebook du président Paul Biya hier. Sur le compte Twitter, même « embouteillage ». Plus de 2 000 « followers » actifs au rendezvous avec le chef de l’Etat. Entre commentaires laudatifs et partages instantanés, chacun y est allé de son style pour apprécier cette autre invite du président de la République.

En effet, Paul Biya a écrit : « Soyez des artisans résolus de l’intégration na tionale. Soyez des modèles de tolérance et de loyalisme. Soyez des boucliers pour nos institutions et notre démocratie. Ensemble, édifions la Nation camerounaise, une et indivisible. » L’intégration nationale. Un concept plus que d’actualité en cette semaine de l’Unité.

Alors que les Camerounais s’apprêtent à célébrer la 47e édition de la fête nationale, il est clair que la fierté d’appartenir à une seule nation doit être exaltée. Cela, comme le souligne le chef de l’Etat, est le fruit de « tolérance et de loyalisme ». L’acceptation de l’autre, dans la préservation des liens qui nous unissent, en sommes. Plus loin, le président de la République convie ses compatriotes à un impérieux devoir : celui de la protection des institutions, consolidées par la maturité démocratique. Peut-on en douter ?

Lorsqu’on sait que le Cameroun vient de vivre, avec une note particulière, une élection présidentielle dont le ton des débats, la liberté des idées, sont un indicateur que la démocratie est ancrée dans nos mœurs. Le président Paul Biya identifie encore une autre mission commune. Un autre devoir commun. Pour lui en effet, c’est ensemble que la nation camerounaise sera forte, unie, stable et indivisible.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category