Douala : du nouveau matériel pour Laquintinie

Une ambulance, des équipements de rééducation, un forage, font partir d’un don remis par le Rotary hier, 23 mai.

Le directeur de l’hôpital Laquintinie de Douala a eu une pensée émue hier, 23 juin, pour ces patients qui demeurent incapables de payer leurs soins médicaux. Le Pr Louis Richard Njock s’exprimait ainsi au moment de recevoir un don du Rotary international, plus précisément du Rotary club de Roquebrune (France) et du District 9150 auquel appartient le Rotary club de Douala. Ces personnes indigentes, « dont la responsabilité de la prise en charge (…) est astreinte » aux hôpitaux, représentent « une proportion importante dans la demande », précisera le Pr Njock. D’où sa joie de recevoir l’appui apporté par l’association humanitaire.

L’hôpital a donc reçu une ambulance réformée d’une valeur de 80.000 euros (plus de 52 millions de F), des équipements de rééducation fonctionnelle de 50.000 euros (plus de 32 millions), et un forage avec réservoir d’eau suspendu.  Il  a bénéficié de la réhabilitation de sa station de balnéothérapie. Le geste du Rotary comprenait aussi une centaine de livres, 1 000 montures de lunettes neuves, des ordinateurs portables, etc (une partie de cette composante du don étant destiné à des structures autres que l’hôpital Laquintinie).

Au final, le Pr Louis Richard Njock a estimé que l’appui ainsi reçu, « d’une consistance particulière », tombe à point, à l’heure où sa formation sanitaire « entame la vitesse de croisière » dans la mise en œuvre de sa politique qualité. « Ces équipements, faut-il le préciser, permettront sans aucun doute de relever significativement le niveau de prise en charge dans les services bénéficiaires, toute chose bienfaisante pour les nombreux patients aujourd’hui en quête de prestations hautement qualitatives », va-t-il ajouter.

Promettant qu’un usage judicieux serait fait du matériel reçu, le directeur de l’hôpital, après avoir remercié les donateurs, leur a tendu la main pour la concrétisation du projet d’hémodialyse qui tarde à voir le jour à Laquintinie. Un domaine dans lequel les besoins sont « de plus en plus nombreux pour une offre faible jusqu’ici », a indiqué le Pr Njock. 

Des remises de cadeaux suivront la cérémonie, avant une visite guidée au sein de la station de balnéothérapie de Laquintinie. On aura relevé aussi des échanges chaleureux entre responsables de l’institution hospitalière et donateurs.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category