Baccalauréat de l'enseignement général: Plus de 130 000 candidats à l'assaut dès ce jour

Dans la plupart des centres, élèves et responsables se disent prêts pour le début des épreuves ce lundi 28 mai 2019.

Aline Obateba et Joyce Bebey sont candidates au baccalauréat de l’Enseignement général série D. Toutes les deux consultent les listes indiquant les différentes répartitions des salles de composition par séries, affichées vendredi, 24 mai 2019 au babillard du Lycée bilingue de Yaoundé. Ensuite, elles iront faire la reconnaissance desdites salles et repérer à distance (les salles de classe sont fermées) leurs places assises. Hier, dans cet établissement d’enseignement secondaire, sous-centre écrit du baccalauréat de l’enseignement général exclusivement réservé aux 953 candidats libres inscrits dans l’arrondissement de Yaoundé V, il y avait du beau monde. Bout de papier ou calepin en main, des candidats aux visages plutôt graves montaient, descendaient et discutaient sur le campus. Initialement prévu le mardi 27 mai, le baccalauréat de l’Enseignement général se déroule dès ce lundi 28 mai 2019, conformément à un communiqué de l’Office du baccalauréat du Cameroun (OBC) signé le 18 mai dernier. Cet examen met à l’épreuve, sur toute l’étendue du territoire national, pas moins de 138 583 candidats, répartis dans 297 sous-centres, selon les statistiques de l’OBC. Ainsi, les différents acteurs, élèves comme personnels enseignants, intervenant à cet examen se disent prêts. Les candidats composeront de lundi à mercredi, puis reprendront le vendredi 31 mai pour terminer le 1er juin. Ce décalage est consécutif à la fête de l’Ascension qui aura lieu jeudi prochain. Dans les centres d’examen, les responsables s’adaptent au nouvel agenda. D’ailleurs, le proviseur du Lycée bilingue de Yaoundé, Pierrdy Andoun Frou qu’accompagnaient les chargés de mission de l’OBC a présidé vendredi, l’ultime réunion préparatoire à cet examen. Autre établissement, même réalité, samedi au Lycée bilingue de Nkol-Eton où composeront 1114 candidats répartis dans les séries A4, C et D et auxquels s’ajoutent les déficients auditifs et mal voyants, le proviseur, Mme Mohamadou G. Kingui et son staff viennent eux aussi, d’achever leur réunion préparatoire. Et « tout s’est bien passé. La police des examens prescrite par l’OBC a été lue et expliquée aux collègues. Un accent particulier a été mis sur la conscience professionnelle, la concentration, la ponctualité et la responsabilité», affirme le chef d’établissement. On attend plus que les candidats .

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category