Plan d'assistance humanitaire d'urgence: le dispositif au complet

Le ministre de l’Administration Territoriale, Paul Atanga Nji a présidé hier à Bamenda, la double cérémonie de lancement officiel et d’installation des premiers responsables du Centre régional du Nord-Ouest.

Le centre de coordination du Plan d’assistance humanitaire d’urgence pour les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, créé par arrêté du Premier ministre le 22 novembre 2018, dispose désormais d’une représentation régionale dans le Nord-Ouest. L’article 4 dudit arrêté indique que ce Centre dispose d’une coordination centrale basée à Yaoundé et des centres régionaux dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest.

Hier à Bamenda, le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, qu’accompagnait le gouverneur Adolphe Lele Lafrique, a procédé à l’installation des membres de cette coordination régionale. Au cours d’une cérémonie brève mais intense, le Minat a visité les locaux abritant ce démembrement du centre de la coordination du Plan d’assistance humanitaire d’urgence, installé les membres et remis les clés d’un pickup 4 x 4 pour la mobilité des responsables sur le terrain.

Séance tenante, Paul Atanga Nji a tenu à tester ce véhicule, question de s’assurer qu’il est en bon état. Placé sous la supervision régionale du gouverneur du Nord-Ouest et la coordination du secrétaire général de ses services, Lanyuy Harry Ngwanyi, le centre de coordination régionale du Plan d’assistance humanitaire d’urgence est une réponse à un besoin pressant : le suivi des actions des partenaires humanitaires du Cameroun sur le terrain.

L’encadrement technique sera assuré par les responsables de la direction de la Protection civile du Minat. Ce centre a pour but, dira Paul Atanga Nji, d’accueillir et de suivre les actions humanitaires en étroite collaboration avec le gouverneur, les préfets et les sous-préfets.

Objectif : faciliter le travail des partenaires sur le terrain. En son sein, toutes les administrations sont représentées. Ce, pour une efficacité dans la coordination des actions des partenaires à travers la région. Pour Paul Atanga Nji, « ce qui est important, c’est la traçabilité de l’action menée par nos partenaires humanitaires du système des Nations unies ».

Dans les faits, il s’agira pour le centre régional de Ba menda d’enregistrer les potentielles ONG qui souhaiteraient apporter des aides humanitaires aux déplacés internes à travers la région du Nord-Ouest. Mais surtout de s’assurer que les populations cibles ont bel et bien reçu ces dons. C’est donc en quelque sorte un point où l’on fera des comptes. Chaque organisation humanitaire qui voudrait intervenir dans le Nord-Ouest est tenue de se présenter dans cette coordination régionale, où un guide contenant des informations utiles lui sera remis.

« Les partenaires sont libres, mais ils peuvent engager des activités. Toutefois, dans le strict respect des lois de la République », a expliqué le Minat. En rappel, le Plan d’assistance humanitaire d’urgence pour les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest est une initiative du président de la République qui vise à venir en aide aux populations victimes des violences des mouvements sécessionnistes dans ces deux régions.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category